Accueil > Article

Audioslave - RevelationsImage (2006)

Pistes :

1. Revelations
2. One And The Same
3. Sound Of A Gun
4. Until We Fall
5. Original Fire
6. Broken City
7. Somedays
8. Shape Of Things To Come
9. Jewel Of The Summertime
10. Wide Awake
11. Nothing Left To Say But Goodbye
12. Moth

Musiciens :

Chris Cornell (chant) - Tom Morello (guitare) - Tim Commerford (basse) - Brad Wilk (batterie)

Critique :

Soyons un peu honnête, pour ceux d'entre-nous qui attendaient ce nouvel opus d'Audioslave, on espérait y voir une sacrée dose de renouveau! Si on se basait sur les dires des membres du groupes (oublions le passage où Cornell parle des influences de Led Zep, le sujet a été un peu trop amplifié...), ça devait quand même cogner sec et sonner assez nouveau... Après un premier opus quand même réussi, et un deuxième sympathique mais un peu simplissime, le troisième Audioslave méritait sans doute une évolution plus marquée.

Musicalement, le constat est le suivant: Tom Morello est un guitariste fantastique, peut-être l'un des meilleurs depuis les années 90, et l'un des plus novateurs. Il a un style bien personnel, qu'il développe, exploite et régurgite sans arrêt. Mais l'envers du décor, c'est que son style est tellement particulier qu'il finit par prendre le dessus sur le reste. Du coup, le constat revient toujours à dire que Audioslave sonne comme Rage Again The Machine(même s'ils tentent de s'en éloigner)... mais pas tout à fait! Audioslave sonne comme Morello, et suit ses évolutions. Bien entendu, à la basse et à la batterie, ça assure sans problème, mais ça ne rajoute pas grand chose. Morello mène très clairement la danse, c'est une certitude!
Devant, pour mixer le tout, Chris Cornell. Un chanteur de haut-vol, lui aussi est l'un des plus doués de sa génération. Sur ce nouvel opus, il chant vraiment superbement, usant des plus beaux effets de sa voix.

Dans les titres les plus « Audioslaviens », on peut compter de bons morceaux comme « One And The Same », « Sound Of A Gun » et « Shape Of Things To Come », on peut aussi souligner quelques morceaux bien metal funk ou Morello s'arrache particulièrement, comme par exemple « Somedays ».

Mais on a quand même l'impression que ce supergroup patine un peu! L'album est loin d'être mauvais, ça c'est sûr. Mais le pire, c'est quand on voit la qualité de certains morceaux, on se dit qu'on peut en attendre plus... Plus de suprises, plus de renouveau, plus de créativité... Mais sont-ils vraiment capables ensembles de créer une dynamique nouvelle, un album historiquement incontournable? Nobody knows!

Note Rocklegends : 3½ /5

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, Im Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


SonglinesBand Of JoyLA Woman LiveLittle ArmageddonLa Carene - 25.03.2015Jeff BeckFestival des Vieilles CharruesFuture Primitive

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration