Accueil > Article

The Doors - The DoorsImage (1967)Incontournable

Pistes

1. Break On Through (To The Other Side)
2. Soul Kitchen
3. The Crystal Ship
4. Twentieth Century Fox
5. Alabama Song
6. Light My Fire
7. Back Door Man
8. I Looked At You
9. End Of The Night
10. Take It As It Comes
11. The End

Musiciens :

Jim Morrison (chant) - Robbie Krieger (guitare) - Ray Manzarek (claviers) - John Densmore (batterie)

Critique:

Fruit d'une rencontre improbable entre un poète torturé et un musicien compositeur lumineux, ce premier album des Doors marque un chapitre capital dans l'évolution du rock… L'histoire retiendra alors un leader emblématique aux textes mystiques, à l'attitude provocante et des musiciens à l'énergie débordante… L'un des groupes les plus importants de la fin des 60's, début des 70's !

Le son des Doors reste unique en son genre… Reposant souvent sur les prouesses de Ray Manzarek sur ses claviers (des parties musicales enivrantes, des passages hypnotiques), reconverti en une sorte de chef d'orchestre pour l'occasion, épaulé par Robbie Krieger à la guitare, le groupe livre une musique blues rageuse aux tonalités si différentes… une sorte d'OVNI du rock. La description musicale, est délicate voire périlleuse : de l'acid rock, du rock psyché accroché à ses racines blues…
Au milieu de ses musiciens bourrés de talents (de génie même, devrait-on dire), émerge un parolier unique, un leader aussi charismatique qu'illuminé… un Morrison provocateur à qui les Doors doivent beaucoup dans leur succès… mais aussi dans leur disparition.

Ce premier opus, plus que prometteur, renfermait déjà plusieurs oeuvres magistrales des californiens, de « Break On Through » à l'hymne irréfutable « Light My Fire »… de « Alabama Song » à la secousse frissonnante de « Crystal Ship». Viennent s'ajouter à ça l'étonnante voix de Jim Morrison, ses fulgurantes poussées de paranoïa et de violence verbale (et physique, il détruisait tout sur son passage, y compris le studio d'enregistrement), ses travers et ses vices… et il ne fait aucun doute que tout cela a contribué au tapage qu'il y a eu autour des « grands » Doors à l'époque.

Même le succès n'a failli jamais venir. A l'époque peu de maisons de disques s'étaient penchées sur le phénomène, pire encore, plusieurs d'entre elles ont refusé de faire signer le groupe à l'écoute de leur démo! C'est grâce à Arthur Lee, chanteur de Love, qu'ils finissent par signer avec Elektra et qu'ils sortent le premier album de leur carrière.

Cette introduction au monde des Doors ne trouvera équivalence en créativité que dans sa conclusion (L.A. Woman)…

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, Im Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


Everything Not Saved But Lost, Pt. 2The B-52'sAfter HoursWarHittin' The NoteNuit ZébréeLa Carene - 06.03.2008XO

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration