Accueil > Article

Deep Purple - Penfeld - 23.11.2007Image (2007)


Date et lieu:

Parc de Penfeld, Brest - 23 novembre 2007

Commentaires:

Deep Purple à Brest… géant. C'était la troisième fois en trois ans que j'assitais à un concert de Deep Purple (après les Vielles Charrues en 2005, et Rennes, il y a tout juste un an) et je confirme que le bonheur est intact. Je ne m'attarderai pas sur Café Bertrand, en première partie, pour éviter d'être désagréable. Certes les mecs ont l'air sympa, mais musicalement, ils semblent avoir arrêté leur horloge biologique aux sombres années 80. Du hard d'assez mauvais goût. Bref.

Fantastic Steve Morse !

La scène est superbe, colorée, avec deux écrans accolés, un de chaque côté. 21h pétante, et le Pourpre Profond envahit la scène devant plusieurs milliers de personnes. Si mes souvenirs sont bons, il me semble que le public Rennais était plus hétéroclite. A Brest, la moyenne d'âge était plus élevée. La « Woodstock Nation » était-elle de sortie ? Mais respect pour ces vrais enfants du rock… et putain, quelle ambiance !

Enchaînement direct sur les quatre premiers titres passés en revue à la vitesse de l'éclair. Dès l'excellente « Picture Of Home », les musiciens prouvent leur maîtrise technique sans faille et leur réglage au millimètre près. Tout sourire du début à la fin, Deep Purple est en forme. Lorsque « Into The Fire » démarre, lourde comme une enclume, on sait que le dernier vrai test de forme arrive : la voix de Gillan. Le refrain de la chanson ne trompe pas… et ce soir, l'historique chanteur de Deep Purple est dans le ton. Bien entendu, ses montées dans les aigus ne sont plus aussi puissantes et ajustées qu'il y a trente ans, mais le coeur y est et le meilleur est donné.

Ian Gillan prend ensuite le temps de parler un peu, notamment pour annoncer la venue de « Rapture Of The Deep », le morceau titre du dernier opus. Très objectivement, si ce morceau était sorti il y a une trentaine d'années, il serait certainement considéré comme un classique de Deep Purple. Tout dans sa construction, de son riff oriental à ses solos tranchants, en font un excellent titre, toujours incroyable en live.

Pour l'occasion, le groupe a aussi ressorti quelques inédits (pour moi, en live), comme « Mary Long », un morceau de l'album Who Do You Think You Are (1973). Assez rare aussi, « The Battle Rages On » (de l'album éponyme, en 1992), et son riff heavy, il offre de belles montées en puissance soutenues par l'Orgue Hammond. « Sometimes I Feel Like Screaming » est un morceau assez à part. Sorte de ballade, qui sonne un peu plus eighties, le refrain est plus agressif, et le chant de Gillan est soutenu par les choeurs de Steve Morse et Roger Glover. Plus kitsch au premier abord, au final, cette chanson s'en tire plutôt pas mal.

Les traditionnels solos de Steve Morse et Don Airey ne seront pas oubliés non plus. Si celui de Don Airey est, cette fois-ci un peu plus court et classique (quoique toujours excellent, bien entendu…), Steve Morse est, lui, annoncé par Gillan pour un magnifique solo : « Fantastic Steve Morse ». Contrairement à Rennes, il ne rentre pas sur un tas de reprises rock n' roll (Guns N' Roses, AC/DC, …), mais joue beaucoup sur les contrastes, les arpèges… c'est véritablement un Dieu du manche. Et, bien entendu, il enchaîne derrière, avec le groupe, sur un « Well Dressed Guitar » toujours anthologique, j'en avais des frissons.

Un peu plus tard, le groupe terminera sur l'habituel enchaînement infaillible « Space Trukin' », « Highway Star » (qui contient l'un des plus beaux solos de l'histoire du rock) et l'éternelle « Smoke On The Water », dont le refrain est repris à tue tête par le public.

Le temps d'une petite pause bien méritée, et le groupe vient achever le public avec « Hush » (morceau qui a près de 40 ans !) et l'inévitable « Black Night » (introduite par le solo de Roger Glover). Ce soir encore, Deep Purple a été généreux, grandiose, affûté comme un fusil de chasseur. Et si je regrette juste l'absence de « When The Blind Man Cries », la set list en elle-même ne souffrait pas de beaucoup de critiques.

Jean Jean

Setlist :

1. Picture Of Home
2. Things I Never Said
3. Into The Fire
4. Strange Kind Of Woman
5. Rapture Of The Deep
6. Mary Long
7. Kiss Tomorrow Goodbye
8. Steve Morse Solo
9. Well Dressed Guitar
10. The Battle Rages On
11. Lazy
12. Sometimes I Feel Like Screaming
13. Don Airey Solo
14. Perfect Strangers
15. Space Truckin'
16. Highway Star
17. Smoke On The Water

Rappel :

18. Hush
19. Black Night

Musiciens :

Ian Gillan (chant) - Roger Glover (basse) - Steve Morse (guitare) - Ian Paice (batterie) - Don Airey (claviers)

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Brothers In IdealsColoradoKiwanukaEverything Not Saved But Lost, Pt. 2Two HandsHot MotionMaking Sense Of 8Corpse Flower

DERNIERS AJOUTS


La Carene - 15.11.2019La Carne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019Jeudis du Port - 25.07.2019Interview - 18.07.2019Le Bataclan - 13.05.2019Armorica - 09.03.2019

ALEATOIRES


City Sun Eater in the River of LightSwan DiveNo One Is InnocentBy DefaultSaturday Night Wrist Up All NightThe FirmLifted Or the Story Is the Soi

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration