Accueil > Article

Foals - What Went DownImage (2015)

Pistes :

01. What Went Down
02. Mountain At My Gates
03. Birch Tree
04. Give It All
05. Albatross
06. Snake Oil
07. Night Swimmers
08. London Thunder
09. Lonely Hunter
10. A Knife In The Ocean

Musiciens :

Yannis Philippakis (chant, guitare) - Jack Bevan (batterie) - Jimmy Smith (guitare) - Walter Gervers (basse) - Edwin Congreave (claviers)

Chronique :

Depuis Antidotes, leur premier album sorti en 2008, Foals fait incontestablement partie des groupes les plus créatifs et intéressants de ces dernières années. Toujours hors limite, dans le mouvement et dans la recherche, les anglais d’Oxford surfent paisiblement sur une vague de vraies bonnes critiques tant sur album qu’en concert. Et cela ne semble pas perturber le groupe qui, après le succès de Holy Fire, revient en force avec What Went Down.

Une nouvelle fois, la critique est assez unanime avec Yannis Philippakis et ses potes et c’est mérité… à une exception près. Comme toujours, un disque est une question d’équilibre où les grandes chansons ne doivent pas complètement éclipser les autres, où la faiblesse n’est que peu présente. C’est d’ailleurs le seul reproche que nous avions fait à Holy Fire, porté par quelques morceaux épiques (« My Number », « Late Night », …) mais qui souffrait à notre sens d’ « un léger manque de régularité ».

Au risque d’en choquer certains, What Went Down souffre du même syndrome. Et pourtant, Foals ouvre sur un magistral morceau éponyme, urgent et rageur, un son caverneux qui marche sur des charbons ardents, appuyés sur par un riff Stoogien. Une chanson terrifiante, lourde et certainement le point d’orgue du disque.

Avec « Mountain At My Gates » et sa new wave féline, « Birch Tree » ou « Night Swimmers » et leur groove tribal, « London Thunder » et sa ballade douceâtre, Foals montre une nouvelle fois son aptitude à composer intelligemment. La production est léchée, volontairement distante, le disque est consistant mais plus linéaire que ses prédécesseurs, moins pourvu de surprises mélodiques.

Lors d’une interview au Montreux Jazz Festival, Philippakis a peut-être tout résumé : « On sent que nous n’avons pas encore produit nos meilleurs morceaux »… Et ces mecs-là ont tellement de talent, qu’on le croit volontiers…

Note Rocklegends : 3½ /5

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, I’m Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carčne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


Chansons OrdinairesToyCheap thrillsReady To DieSweet SourLa Carène - 29.10.2010AvalonSecond Helping

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration