Accueil > Article

Graham Coxon - The End Of The F***ing WorldImage (2018)

Pistes :

 

Disque 1 :

 

01. Walking All Day

02. Angry Me

03. Flashback

04. In My Room

05. Bus Stop

06. The Beach

07. Saturday Night

08. On The Prowl

09. It's All Blue

 

Disque 2 :

 

10. The Snare

11. Lucifers Behind Me

12. Field

13. She Left The Light On

14. Roaming Star

15. Sleuth

16. There's Something In The Way That You Cry

 

Musiciens :

 

Graham Coxon

 

Chronique :

 

L’exercice de la BO est une tâche délicate. Bien sûr, l’histoire retient quelques grandes œuvres dont celle d’Isaac Hayes sur Shaft, les disques d’Ennio Morricone, la merveille d’Eddie Weber sur Into The Wild ou encore Air avec The Virgin Suicides de Sofia Coppola. 

 

Ici, c’est le touche-à-tout, musicien hors pair et accessoirement (ironie…) guitariste de Blur qui se colle à la bande son de la série britannique événement sur Netflix : The End Of The F***ing World. Bien évidemment, inutile de dire qu’une certaine forme d’éparpillement sonore traverse cette bande originale. C’est la loi du milieu. Certainement, faut-il s’imprégner profondément de la série elle-même pour vivre pleinement ce grand huit musical. Dans ces deux disques - selon Coxon, il a écrit un paquet de morceaux en plus ! - on navigue tour à tour entre ballades folk, friandises délicieusement pop (« Angry Me »), fatras de riffs garages (« On The Prowl »), blues cowboy (« The Snare ») et instrumentale épileptique (« Flashback »). Bref, parfois c’est l’ébullition du Coca avec l’Efferalgan, la trique en moins non ? 

 

Mais dans tous les cas, c’est également la grande spécialité de l’auteur qui aime à exploser les carcans (écoutez son précédent album studio A+E), à élargir le terrain de jeu. Coxon explique qu’il a composé de manière organique, naturelle et spontanée, ce qui s’entend. Au final, ce qu’il en reste, c’est un paquet de ritournelles brillantes dans ses bagages de troubadour folk (« In My Room », « Saturday Night », « It’s All Blue »), des ambiances curieuses et envoûtantes (« Sleuth », « The Beach ») et une démonstration de cette aisance naturelle à jouer sur les atmosphères. 

 

Note Rocklegends : 3½ /5

 

Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Boarding House ReachL'OiseleurFrancis TroubleRare BirdsThe End Of The F***ing WorldWP2Little Dark AgeAmour Chien Fou

DERNIERS AJOUTS


La Carčne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery BallroomLa Carene - 17.02.2018Interview - 29.11.2017Interview - 13.12.2017AccorHotels Arena - 03.12.2017Cabaret Vauban - 29.11.2017

ALEATOIRES


Led ZeppelinFestival des Vieilles Charrues - 15.07.2017Cabaret Vauban - 16.04.2013Live Shit: Binge And PurgeWasting LightIrish Tour 74Le Rock Pour Les NulsA Different Kind Of Fix

SORTIES DU MOIS


12 janvier 2018

Black Rebel Motorcycle Cub – Wrong Creatures

Shame – Songs Of Praise

Panda Bear – A Day With the Homies EP

 

19 janvier 2018

The Go! Team – Semicircle

tUnE-yArDs – I can feel you creep into my private life

The Limiñanas – Twisting the Shadow People

Porches – The House

Strand of Oaks – Harder Love 12-Inch

They Might Be Giants – I Like Fun

 

26 janvier 2018

Django Django – Marble Skies

No Age – Snares Like A Haircut

Calexico – The Thread That Keeps Us

Turin Brakes – Invisible Storm

Nils Frahm – All Melody

Ty Segall – Freedom’s Goblin

Field Music – Open Here

 

2 février 2018

Hookworms – Microshift

The Soft Moon – Criminal

WHY? – Moh Lehan Expanded

 

9 février 2018

Son Lux – Brighter Wounds

Franz Ferdinand – Always Ascending

The Wombats – Beautiful People Will Ruin Your Life

Palm – Rock Island

 

17 février

Belle and Sebastian – How to Solve Our Human Problems (ep Box Set)

Ought – Room Inside the World

The Orielles – Silver Dollar Moment

Loma – Loma

Marlon Williams – Make Way For Love

Robert Earl Thomas (Widowspeak) – Another Age

ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration