Accueil > Article

Guillemots - Through The Windowpane Image (2006)

Pistes :

1. Little bear
2. Made up lovesong # 43
3. Trains to Brazil
4. Redwings
5. Come away with me
6. Through the windowpane
7. If the world ends
8. We're here
9. Blue would still be blue
10. Annie, lets not wait
11. And if all…
12. Sao Paulo

Musiciens :

Fyfe Dangerfield (chant) - Mc Lord Magrao (guitare) - Aristazabal Hawkes (conrebasse) - Rican Caol (percussions)

Pistes :

Mojo dit d'eux que c'est actuellement le groupe britannique le plus intéressant... c'est pas rien! En même temps, groupe britannique, c'est vite dit: le chanteur est anglais, le guitariste brésilien, le percussionniste écossais et la contrebassiste canadienne. Le groupe a sorti un premier mini album au moi de mai, From The Cliffs, qui avait déjà fait mouche... Ils sont passés sur Canal +, en live, et avaient montré une pop assez fascinante, et une maturité impressionnante. Voici que, quelques mois plus tard, sort leur véritable premier album: Trough The Windowpane, verdict...

Dans sa globalité, l'album est un poil décevant, non pas parce qu'il n'est pas bon, mais uniquement parce qu'il est irrégulier. Quand on voit ce que ces gars là peuvent faire sur certains morceaux immenses, alors on peut regretter un manque de régularité dans la qualité. La musique de Guillemots, c'est de la pop, au sens propre. Mais pas la pop de Coldplay, ou celle de Oasis, c'est une musique pop qui se veut très aventureuse, très arrangée, forcément grandiloquente, rappelant certaines orientations prises par des Arcade Fire ou autre Divine Comedy. Ils arrivent à provoquer la rencontre de plusieurs styles, le rock, le jazz, la soul, l'électro... avec différents instruments comme les guitares, piano, cuivres... tout en y mettant des formes rondes, pour rendre cohérent le tout, et très pop.

L'album prend vraiment son envol sur le deuxième et excellent titre, « Made Up Lovesong # 43 », bien rythmée, et soutenue par le piano. « Redwings » est une superbe ballade cosmique trimballée par les cuivres, et le double chant voix homme et femme. Plus loin, le 6ème morceau, titre éponyme, est un des meilleurs de ce premier disque. La mélodie se compose notamment de différents sons de claviers, qui donnent un côté très planant. Alors c'est clair, ce premier opus comporte quelques titres proches de la perfection! Mais malheureusement d'autres restent assez perfectibles... voire certains inutiles, il faut le dire. Mais honnêtement, il ne faut pas forcément passer à côté de Guillemots, qui a quand même quelque chose d'essentiel.

Note Rocklegends : 3½ /5

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, Im Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


Zenith - 03.11.2005What To Do When You Are DeadThe New AbnormalA Band In A BoxDeath ExpressFestival des Vieilles CharruesBootleg Series vol. 5Jailbreak

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration