Accueil > Article

Iggy Pop - FreeImage (2019)

Pistes :

 

01. Free

02. Loves Missing

03. Sonali

04. James Bond

05. Dirty Sanchez

06. Glow In The Dark

07. Page

08. We Are The People

09. Do Not Go Gentle Into That Good Night

10. The Dawn

 

Musiciens :

 

Iggy Pop (composition, chant) – Leron Thomas (composition, cuivres) - Sarah Lipstate (guitare) - …

 

Chronique :

 

Iggy est un iguane. Le monde le sait. Un iguane vert, plus précisément. Capable de changer de couleur au gré de ses envies, de ses influences, de ses rencontres. Avec cette volonté ici résumée en titre aussi simple qu’efficace. Free. 

 

Le premier teaser laissait entrevoir la chanson titre, morceau introductif, ambiant et légèrement jazzy avec pour seules paroles « I wanna be free ». Stupéfaction. L’iguane se détourne du rock froid mais résolument moderne de l’excellent Post Pop Depression, aidé par Josh Homme à l’époque. Ici, un léger free jazz mure le fond des textes et de cette voix si grave, si unique. Surprenant ? Pas tellement. Certains le dépeignent uniquement comme l’un des pères fondateurs du punk, d’autres comme un rockeur au torse mutilé, un slammer flamboyant. Tout cela, il l’est.

 

Mais il est bien plus en réalité. Iggy est un esthète, un dandy cabossé, un mélomane averti. Un aventurier, expérimentateur à ses heures perdus. Prenez ces 20 dernières années : bigarré, entre folk et brut sur Avenue B, clairement heavy metal sur Beat Em Up, punk sur Skull Ring, pop et jazzy sur Préliminaires… allant même jusqu’à chanter de la variété française sur Après. Free pousse son amour du jazz à son paroxysme. Presque aucune concession, et surtout une confiance aveugle. Il confie la grande majorité de ces compositions au trompettiste Leron Thomas (aidé de la guitariste Sarah Lipstate) qui ciselle quelques mélodies free jazz d’une modernité exemplaire (superbe « Sonali », « Glow In The Dark »). Free n’exclut pas les guitares, « Loves Missing » et l’excellent single « James Bond » conservent la base binaire du rock & roll. Seule la dernière partie de l’album, composée de textes (dont un poème de Lou Reed) interprétés de voix de maître sur une musique bien trop feutrée, ternit un peu le tableau. Free aurait certainement plu à Bowie.

 

Note Rocklegends : 3½ /5

 

Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


ColoradoKiwanukaEverything Not Saved But Lost, Pt. 2Two HandsHot MotionMaking Sense Of 8Corpse FlowerMetronomy Forever

DERNIERS AJOUTS


La Carene - 15.11.2019La Carčne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019Jeudis du Port - 25.07.2019Interview - 18.07.2019Le Bataclan - 13.05.2019Armorica - 09.03.2019

ALEATOIRES


HorehoundSaturday Nights, Sunday MorningsThe Ideal CrashMade In JapanIVHighway To HellThis Desert LifeAudioslave

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration