Accueil > Article

Jack White - BlunderbussImage (2012)

Pistes :

1. Missing Pieces
2. Sixteen Saltines
3. Freedom At 21
4. Love Interruption
5. Blunderbuss
6. Hypocritical Kiss
7. Weep Themselves To Sleep
8. Im Shakin’
9. Trash Tongue Talker
10. Hip (Eponymous) Poor Boy
11. I Guess I Should Go To Sleep
12. On And On And On
13. Take Me With You When You Go

Musiciens :

Jack White (guitare, piano, chant) - …

Critique :  

En une bonne quinzaine d’années émaillées de groupes, projets, productions et autres collaborations, Jack White est devenu l’un des incontournables hérauts du rock n’ roll moderne marquant par sa voix venimeuse, son inimitable jeu de guitare et cette faculté de transformer tout ce qu’il touche en or.

Les White Stripes enterrés, les Raconteurs et Dead Weather au repos, l’hyperactif Jack White n’abdique pas pour autant. Depuis l’annonce de son premier album solo – Blunderbuss – l’effervescence est de mise et l’attente fût longue, très longue. Et souvent, cette attente s’accompagne de fantasmes, rêveries et autre desideratas purement utopiques. A nous donc, honnêtes auditeurs, de nous mettre les idées au clair. Et les choses sont à la fois simples et complexes.

Simples parce que Blunderbuss est une parfaite synthèse des influences majeurs de l’éclectique musicien, telle que l’on pouvait s’y attendre. Garage rock et décharges punk, musique traditionnelle américaine teintée de folk et de country et pop 50’s à foison. Rien de surprenant.

Et complexes pour les mêmes raisons… Jack White part un peu dans tous les sens perdant parfois le fil de la cohérence. D’autant plus que l’excellent côtoie le passable. « Hypocritical Kiss » ou « Freedom At 21 » voire même « Interruption Love » sont dans le vrai. Et surtout « Weep Themselves To Sleep », sur fond de piano avec son solo qui crève l’écran, épate par sa puissance mélodique. Mais chacun reconnaîtra que dans le domaine exigeant du riff catchy, White a fait bien mieux que « Sixteen Saltines ». Autant que « I’m Shakin’ », « On And On And On » ou « I Guess I Should Go To Sleep » ne resteront pas dans les annales.

Et c’est d’autant plus décevant que ce disque est traversé par la déception amoureuse et l’inévitable spleen de la rupture. Et malgré ça, Blunderbuss manque d’âme.

Note Rocklegends : 3 /5

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


For EverMichael Nau & The Mighty ThreadRaise VibrationCoup De GraceMove Through The DownArthur BuckSparkle HardLes Matins Mauves (Qui Font Suite Aux Nuits Blanches)

DERNIERS AJOUTS


Rock Werchter - 08.07.2018Festival des Vieilles Charrues - 19.07.2018Rock Werchter - 07.07.2018Download Festival France - 15-17 juin 2018La Carene - 17.04.2018La Carčne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery Ballroom

ALEATOIRES


No Song, No Spell, No MadrigalOn An IslandHoly FireAmericanaInterview - 10.11.2011AnimalismLuluScream

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration