Accueil > Article

The Libertines - Anthems For Doomed YouthImage (2015)

Pistes :

01. Barbarians
02. Gunga Din
03. Fame and Fortune
04. Anthem for Doomed Youth
05. Heart of the Matter
06. Belly of the Beast
07. Iceman
08. You’re My Waterloo
09. Fury of Chonburi
10. The Milkman’s Horse
11. Glasgow Coma Scale Blues
12. Dead For Love

Musiciens :

Carl Barat (guitare, chant) - Pete Doherty (guitare, chant) - John Hassall (basse) - Gary Powell (batterie)

Chronique :

L’histoire des Libertines est au final assez banale, mais dans le bon sens du terme. Deux frangins-ennemis qui aiment à se déchirer tout en s’aimant à s’en déchirer. Voilà le tableau. On passera sur l’histoire tortueuse qui a condamné le groupe lors d’un dernier récital à Paris, un 17 décembre 2004. Après deux albums seulement dont un devenu culte - Up The Bracket transcendé par Mick Jones à la production - les Libertines s’éteignent. L’empreinte laissée au début des années 2000 jusqu’à ce jour est énorme.

Reformés en 2008 après moult déclarations d’amours et, plus récemment, un sérieux cleaning de Pete dans les cures thailandaises, les Libertines livrent un troisième album qui prend le risque d’éclabousser à jamais leur courte mais fabuleuse discographie. Donc l’enjeu était de taille. D’autant que leurs dernières prestations scéniques, dont le Zénith parisien l’an dernier et Rock En Seine fin de cet été, donnaient de la confiance. Les mecs sont en forme sur scène, le rock tonne encore et les hymnes n’ont pas pris une ride.

Mais d’hymne, il n’en est plus vraiment question sur ce sympathique Anthems For Doomed Youth. Sympathique oui. N’y voyez aucune condescendance ou indulgence. C’est juste que les gonzes se sont assagis, le pied est levé et les réminiscences punks ont disparu. Carl et Pete ont gardé leurs connivences vocales (quoiqu’un peu moins présentes) mais les guitares s’entrechoquent plus discrètement, les riffs ne tranchent plus vraiment. Pourtant, il y a de la matière, l’électricité peu statistique de « Barbarians », « Fury Of Chonbury » et « Heart Of The Matter », les quelques ballades à fleurs de peau « Anthems For Doomed Youth » « You’re My Waterloo »… Malgré tout, le rendu final manque d’insouciance et de tranchant. Du coup, on comprend encore moins le choix de Jake Gosling, producteur d’Ed Sheeran, Christina Perry et One Direction (bloody hell !), pour peaufiner le tout. Une erreur de casting qui piétine honteusement l’ADN foutraque d’un groupe hors norme.

Note Rocklegends : 3 /5

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Arthur BuckSparkle HardLes Matins Mauves (Qui Font Suite Aux Nuits Blanches)Tell Me How You Really FeelWorld's Strongest ManTranquility Base Hotel & CasinoWe The People Of The SoilBoarding House Reach

DERNIERS AJOUTS


Rock Werchter - 06.07.2018Download Festival France - 15-17 juin 2018La Carene - 17.04.2018La Carène - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery BallroomLa Carene - 17.02.2018Interview - 29.11.2017

ALEATOIRES


MammifèresRed Sails In The SunsetIn RockThis Old DogThe Captain And MeTyrannosaurus HivesMain Square FestivalThe Game

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration