Accueil > Article

The Walking Papers - WP2Image (2018)

Pistes :

 

01. My Luck Pushed Back

02. Death On The Lips

03. Red & White

04. Somebody Else

05. Yours Completely

06. Hard To Look Away

07. Before You Arrived

08. Don't Owe Me Nothin'

09. This Is How It Ends

10. I Know You're Lying

11. Into The Truth

12. King Hooker

13. Right In Front Of Me

 

Musiciens :

 

Jeff Angell (chant, guitare) - Barrett Martin (batterie) - Ben Anderson (claviers), Duff McKagan (basse) - 

 

Chronique :

 

Après cinq ans d’attente, le deuxième album des Walking Papers est enfin de sortie. Petit récapitulatif : combo de Seattle, les Walking Papers amalgament très justement Jeff Angel (The Missionary Position) à la guitare, Duff « Rose » McKagan (Guns N’ Roses, Velvet Revolver), Ben Anderson (The Missionary Position) aux claviers et Barrett Martin (Screaming Trees) à la batterie. La particularité de ce WP2, c’est qu’il a été enregistré dans la foulée de la tournée de son prédécesseur en 2015. Trois années à peaufiner ce deuxième opus, à générer de l’attente parmi un public accroché par ce line up quatre étoiles. A n’en pas douter, l’emploi du temps de Duff aspiré par la colossale tournée de la reformation de Guns N’ Roses n’a pas du arranger les choses.

 

Le premier album réussi et la tournée encourageante ont donc suscité à tout le monde (le groupe, le public et la presse) l’envie d’aller plus loin. Pourtant, au premier abord, WP2 déçoit. Constructions basiques, son blues au bord du hard rock, mélodies efficaces et traversée du disque sans surprise. Pas de quoi s’en pâmer toute la soirée. Mais les écoutes successives atténuent un peu ce sentiment de déception sans changer radicalement le verdict final. 

 

Baroudeurs, les rockeurs de Seattle livrent quelques grosses mécaniques à la basse surdimensionnée et au chant caverneux, le tout sur des musiques efficaces et musclées (« My Luck Pushed Back », « Hard To Look Away ») ou sur un groove pas trop mal fagoté (« Before You Arrived », « Yours Completely »). Quelques ballades mid tempo relevées par le fin doigté de Ben Anderson (« Red And White », Right In The Front On Me ») atténuent aussi ce sentiment de blues stoner désuet qui traverse certains morceaux (« Into The Truth », « Somedy Else »…). La rythmique est donc resserrée, le line up a de la bouteille mais a peut-être manqué d’idées. Le résultat sent l’unanimité au sein du groupe, moins au sein du public. On ne va pas faire que la fine gueule : un Chivas dans la main droite, niché au fond d’un club cuir, casque sur les oreilles, ça s’écoute bien. Donc ?

 

Note Rocklegends : 3 /5

 

Jean 


SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Shiny et Oh So Bright, Vol. 1Anthem Of The Peaceful ArmyJassbustersGood DayFor EverMichael Nau & The Mighty ThreadRaise VibrationCoup De Grace

DERNIERS AJOUTS


Run Ar Puns - 12.12.2018La Carene - 18.11.2018Espace Malraux - 14.11.2018Le Quartz - 27.10.2018Rock Werchter - 08.07.2018Festival des Vieilles Charrues - 19.07.2018Rock Werchter - 07.07.2018Download Festival France - 15-17 juin 2018

ALEATOIRES


The StoogesOlympia - ParisHangBad Luck Streak In Dancing SchThe Magic WhipAfter HoursTomorrow MoriningCabaret Vauban - 29.11.2017

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration