Accueil > Article

Paul's Butterfield Blues - East WestImage (1966)

Pistes:

1. Walkin' Blues
2. Get Out Of My Life, Woman
3. I Got A Mind To Give Up Living
4. All These Blues
5. Work Song
6. Mary, Mary
7. Two Trains Running
8. Never Say No
9. East-West



Musiciens :

Paul Butterfield (chant, harmonica) - Mike Bloomfield ( lead guitar) - Elvin Bishop (guitare) - Jerome Arnold (basse) - Sam Lay & Billy Davenport (batterie)

Critique:

Reconnu comme l'équivalent américain des Bluesbreakers de John Mayall, le Paul's Butterfield Blues Band connaîtra, au milieu des années 60, une popularité énorme au Etats-Unis…Et cela, sans jamais décrocher, un seul tube au hit-parade…
Le 17 décembre 1942… le fondateur/leader du groupe, le chanteur/harmoniciste Paul Butterfield naît dans une famille juive a Chicago. Encouragé par ses parents, Butterfield commence tôt l'apprentissage de la flûte, qu'il abandonne peu de temps après, pour se consacrer totalement à l'harmonica… A 16 ans, on le retrouve déjà en plein apprentissage dans les clubs du South-Side de Chicago, un quartier pourtant réputé dangereux pour les blancs. Mais, Butterfield n' a pas froid au yeux et se taille déjà très tôt ,une solide réputation de bagarreur, un des côtés sombres de son caractère …
Malgré tout, on retiendra surtout qu' à force de côtoyer de près cette scène prestigieuse, Butterfield, devient à son tour, un virtuose de l'harmonica amplifié, reconnu pour être l'un des premiers bluesmen Blancs capable de rivaliser avec les maîtres du genre : Little Walter, Junior Wells ou James Cotton…
En 1961, il rencontre un autre passionné de blues, le guitariste Elvin Bishop… Elvin Bishop est né le 21 octobre 1942 à Glendale en Californie. Issu d'une famille modeste, il travaille dur dans la ferme de ses parents jusqu'à ce qu'il décroche, vers 18 ans, une bourse d'étude spéciale qui l'envoie tout droit à l'université de Chicago… En 1963, Paul Butterfield et Elvin Bishop s'unissent à l'excellente section rythmique du célèbre Bluesman Howlin Wolf qui comprend le bassiste Jérôme Arnold et le batteur Sam Lay. Le premier groupe de couleur mixte de l'histoire du Blues est né…
Le PBBB fait ses débuts sur scène dans les clubs du Southside comme le "Big John" où ils s'enregistrèrent pour la première fois en public "An Offer You Can't Refuse" (Castle).
En Décembre 64 le producteur Paul Rotchild engage le guitariste Mike Bloomfield pour étoffer le son des 1ers enregistrements du PBBB. A l'instar de Clapton, Mike Bloomfield est né à Chicago, il apprend pratiquement tout au contact des Bluesman noirs originaux (Big Joe Williams, Little Brother Montgomery, Sleepy John Estes, Muddy Waters...). Ce qui fait de lui le premier "guitar-hero-blanc-authentique" de l'histoire du Rock (avant Jimi Hendrix qui ne sera reconnu dans son propre pays qu'après sa venue au Monterey Pop Festival en juin 67) le seul à savoir retranscrire note pour note les solos brûlants de ses illustres professeurs... Son style est immédiatement reconnaissable : un mélange explosif entre une attaque tranchante et agressive du manche et une fluidité sans pareil...
Le PBBB grave ses premières demos en décembre 1964, Malheureusement, l'ingénieur du son des studios Elektra se révèle vite incapable de retranscrire correctement l'énergie brute du groupe sur 33 tours...en effet la prise de son "Live en studio" du groupe est à des années lumières de leur performance scénique de l'époque...Les bandes restèrent inédites jusqu'à la parution du CD The Lost Elektra Sessions en 1994...
Fin 65, après leur fameux passage au Newport Festival, où ils accompagnèrent Bob Dylan pour son tout premier concert électrique, les studios Elektra capturent enfin avec succès le 1er album du groupe, le son est capté "live" en studio avec le pianiste Mark Naftalin en plus sur certains morceaux...
C'est "Born In Chicago" (une des rares compositions originales signées Nick "The Greek" Gravenites), le titre emblématique du groupe, qui ouvre l'album..."je suis né à Chicago, mon père m'a dit : alors achète toi un flingue...". Ensuite, les classiques se bousculent "Got My Mojo Workin" de Muddy Waters, "Mellow Down Easy" de Willie Dixon, "Blues With A Feeling" et "Last Night" de Walter Jacob... On trouve également "Thank You Mr Poobah" et "Screamin'" deux instrumentaux brillants, calqués sur le style de Little Walter. Mais il faut bien avoué que, malgré une authenticité et une énergie brute qui saute aux oreilles, le premier disque du PBBB a mal vieilli...en effet, l'harmonica de Paul Butterfield est encore trop omniprésent dans le mixage ce qui laisse à Mike Bloomfield de bien maigres solos…
Après d'innombrables concerts donnés à Chicago, New York et San Francisco…le groupe atteint son apogée avec son second 33 tours East-West. Il est évident que quiconque appréciant le blues devrait posséder dans sa discothèque un exemplaire de ce East-West…
A ce moment précis l'harmonica de Paul Butterfield laisse enfin un peu plus de place à la guitare... Le résultat est immédiat, Mike Bloomfield explose et devient le number one...
Outre d'excellentes reprises de blues tels que « Walking Blues », "I Got A Mind To Give Up Living","All These Blues" ou « Two Trains Running », le PBBB reprend aussi de la soul New Orleans avec le génial "Get Out My Life Woman" de Allen Toussaint...mais si ce disque distingue, c'est surtout à cause de ses deux instrumentaux légendaires : le premier « Work Song », est un célèbre thème de Jazz popularisé par Cannonball Adderley remanié ici en un duel harmonica-guitare explosif…
Le second « East West » est une longue improvisation inspirée par la musique indienne "Raga" et par le LSD qu'il commence à ingérer quotidiennement. Etiré parfois jusqu'à 40 minutes en concert (CD-East/West Live), East-West fera de Mike Bloomfield le premier guitar hero à avoir ouvert les portes de l'Acid Rock à tous les apprentis guitaristes américains...

Bloomers



SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, Im Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


Stories From The Safe HouseCheap thrillsBlack AlbumAmericanaCabaret Vauban - 11.10.2007Calling CardL'Odyssée Du RockI Bet On Sky

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration