Accueil > Article

Slash's Snakepit - It's Five O'Clock SoImage (1995)

Pistes:

1. Neither Can I
2. Dime Store Rock
3. Beggars & Hangers-On
4. Good To Be Alive
5. What Do You Want To Be
6. Monkey Chow
7. Soma City Ward
8. Jizz Da Pit
9. Lower
10. Take It Away
11. Doin' Fine
12. Be The Ball
13. I Hate Everybody (But You)
14. Back And Forth Again

Musiciens :

Slash (guitare) - Eric Dover (chant) - Mike Inez (basse) - Gilby Clarke (guitare) - Matt Sorum (batterie) - Dizzy Reed (claviers)...

Critique:

Bien plus qu'un simple album solo de Slash, It's Five O'Clock Somewhere est un véritable chapitre historique dans la carrière du guitariste et de son ancien groupe Guns N' Roses.

Depuis la fin du Use Your Illusion Tour en 1994, les deux membres piliers des Gunners commencent à prendre des directions musicales différentes… premières sources de tension au sein du groupe. Slash prône la continuité et le besoin d'enregistrer rapidement un « vrai » successeur aux Use Your Illusion (The Spaghetti Incident étant un album de reprises), dans la veine d'Appetite For Destruction, tandis qu'Axl veut marquer une certaine rupture musicale dans l'approche de Gn'R. Et, quelque part, ce premier album du Snakepit est l'une des conséquences de cette tension.

La plupart des morceaux présents sur l'album sont, à l'origine, des compos proposés par Slash à Axl pour lancer le 6ème album des Guns N' Roses ! Le chanteur rejette sans retenue la totalité des propositions.
Suite à ce désintérêt, Slash monte un groupe « de potes », quelques électrons libres, pour finaliser certains morceaux, et écrire les textes. Entouré de Gilby Clarke à la guitare et Matt Sorum à la batterie (tous deux Gn'R), Mike Inez à la basse (Alice In Chains), et Eric Dover au chant, Slash lance le Slash's Snakepit.
It's Five O'Clock Somewhere sort en 1995 et se vend à plus de 500 000 exemplaires dans le monde. Produit par Geffen (maison de disque de Gn'R), l'album est résolument orienté hard rock, heavy, avec toujours en filigrane, cette même touche de blues signée Slash.

Comme Slash est l'un des forts contributeurs du style Gn'R, ce n'est pas étonnant de voir que le style se rapproche d'un Appetite For Destruction (moins inspiré tout de même). Le morceau ont, en effet, une architecture « classique » donc, très proche du style Gn'R. Un riff d'intro puissant, une rythmique à la fois lourde mais agile et un solo vertigineux en plein milieu.
Avec d'excellents morceaux comme « Good To Be Alive » (super brûlot hard, avec une fin très funk), « Monkey Show » ou « Take It Away », le Snakepit offre un très bon premier album de hard et de rock façon traditionnel avec, cerise sur le gâteau, un chanteur très convaincant. Slash Was Here…

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, Im Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


Mike BloomfieldInterview - 19.12.2009Wallpaper For The SoulNuclear DaydreamBack In BlackBlackstarBoarding House ReachEarth

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration