Accueil > Article

Black Rebel Motorcycle Club - Specter At The FeastImage (2013)

Pistes :

1. Fire walker
2. Let the day begin
3. Returning
4. Lullaby
5. Hate the taste
6. Rival
7. Teenage disease
8. Some kind of ghost
9. Sometimes the light
10. Funny games    
11. Sell it
12. Lose yourself

Musiciens :

Peter Hayes (chant, guitare, basse) - Robert Turner (basse, guitare, chant) - Leah Shapiro (batterie)

Critique :

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.
 
BRMC fait penser à ce poème de Verlaine : leur musique est à la fois toujours à peu près la même mais pas complètement, toujours un peu différente mais pas fondamentalement. On navigue toujours en terre familière accompagné des mêmes personnages avec toujours le même plaisir enveloppant : les mêmes paysages mais pas les mêmes chemins.
 
On fonctionne un peu sur le principe des séries télévisées, des personnages récurrents, des apparitions, des disparitions, des rebondissements mais au fond, on est bien au chaud, bien enveloppé dans un certain plaisir coupable et néanmoins confortable : retrouver chaque fois les fondations de ce qu'on aime.
 
Alors dans ce nouvel opus (épisode 8), les Black Rebel nous ressortent tous ces ingrédients propres à nos séries préférées : des décors familiers avec les grosses rythmiques, les basses telluriques, les murs de guitares bien sûr, les voix comme noyées dans du coton électrique,
des personnages connus avec les excursions dans les ballades acoustiques (« Lullaby »), les downtempo rapeux (« Fire walker », « Loose Yourself »),les chevauchées fantastiques (« Sell it »), les bons vieux potes bien trash (« Rival », « Teenage desease ») et aussi parfois des nouveautés, des excursions dans une forme de rythme dancefloor (« Hate the taste »), un nouveau batteur (une fille en l’occurrence, Leah Shapiro) et mêmes des étrangetés soporifiques (« Sometimes the Light ») .
 
BRMC, parfois répétitif ? Un style pas toujours inventif ? Oui, certainement
Un son souvent moite, poisseux, un brin crade ? Oui, jouissivement et définitivement oui
Des paroles dont on ne saisit pas tout (ni même leurs sens…), sombres comme une nouvelle d'Edgar Poe ? Oui, indéniablement. Une atmosphère noire comme la nuit ? Oui, sûrement.
 
Mais au fond, n’est-ce pas là, finalement, l’essence du Rock ? La réponse est bien entendu dans la question. Black Rebel Motorcycle Club ou une certaine idée du Rock N’ Roll…
 
Note Rocklegends : 3½ /5
 
Lanig

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Everything Not Saved But Lost, Pt. 2Two HandsHot MotionMaking Sense Of 8Corpse FlowerMetronomy ForeverFreeThe Big Picture

DERNIERS AJOUTS


La Carene - 15.11.2019La Carčne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019Jeudis du Port - 25.07.2019Interview - 18.07.2019Le Bataclan - 13.05.2019Armorica - 09.03.2019

ALEATOIRES


GracePavement TreeMutationsBlack IceGreat Western ValkyrieWe're An American BandBlack OrpheusBig Blueville

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration