Accueil > Article

Coming Soon - Interview - 19.01.2010Image (2010)

Deuxième album en poche, Coming Soon écume les scènes de France et de Navarre (voir plus si affinité) depuis la fin 2009. Autant être clair tout de suite, Ghost Train Tragedy est une réussite, un album aux accents US, aux références solides et aux compositions subtiles. Pour préciser un peu les choses, Alex Banjo, lead guitar de ce collectif de troubadours rock répond avec malice et précision à nos quelques questions.

Après la sortie de son deuxième album, comment va Coming Soon ?

Alex Banjo : Coming Soon est au meilleur de sa forme ! On est très heureux de pouvoir défendre l’album en tournée, et on s’amuse de plus en plus au fur et à mesure des années. Vivement le 20ème album !

Votre nom Coming Soon, vos pseudos, vos chansons en anglais, votre style musical… Vous enviez le rêve américain ? 

Alex Banjo : On a effectivement beaucoup été inspiré par la musique, la culture américaine depuis le début mais on ne cherche pas du tout à copier ce qui se fait déjà dans là-bas. Le fait d’écrire et de chanter en anglais s’est imposé à nous dès le départ et n’a jamais été réellement réfléchi, tout comme le style de musique que l’on fait. Nos pseudos sont une mise en scène de nous même, comme six personnages qui évoluent sur une scène de théâtre. Donc pour répondre à la question, je ne pense que l’on « envie » le rêve américain, on est très impatient d’aller faire de grandes tournées là-bas ! 

Ghost Train Tragedy garde ce côté éclectique revendiqué, mais avec des sonorités plus rock, plus 60's encore... plus garage, plus Velvet Underground par exemple. Pur hasard ou influences assumées ? 

Alex Banjo : Ghost Train Tragedy est la suite logique de notre premier album New Grids . Tout musicien évolue dans sa façon de jouer, de percevoir les arrangements et de la même manière que Bob Dylan a un jour décidé de passer à l’électrique, nous voulions un album définitivement plus puissant, ce qu’on a pu faire grâce à Ceddy Gonod, notre mentor et producteur. Après, pour les influences, elles ne sont pas plus marquées qu’avant je pense : on les assume complètement depuis le début, elles sont certainement présentes dans notre musique, mais on n’y pense pas vraiment quand on compose et qu’on joue. 

Quinze titres et pas un à mettre à la poubelle, c'est réussi mais c’était risqué. Comment compose-t-on les chansons chez Coming Soon avec autant de musiciens si différents ? Qui fait quoi ? 

Alex Banjo : C’est une question classique ! Coming Soon est une véritable petite entreprise : on est cinq à écrire les paroles et six à composer. La plupart du temps, on écrit seul les chansons que l’on présente aux autres en version très épurée (guitare voix), puis on l’arrange ensuite tous ensemble. Sur Ghost Train Tragedy , encore plus que sur New Grids , les chansons se sont d’avantage mélangées parce que tout le monde a donné son avis sur certaines paroles, a réécrit certains passages, et c’est pour cela que l’interprète n’est pas seul avec sa chanson : nous sommes six à pouvoir défendre chacun des quinze titres de l’album. 

A Rocklegends, on a acheté votre album par hasard, en passant devant la pochette. Un côté kitsch, un côté brut… Elle a quelque chose de foncièrement rock, de magnétique non ? 

On ne voulait pas être présent sur la pochette, c’est pourquoi on a choisit de mettre en scène, avec notre photographe attitré, Fred Mortagne, ce personnage qui assiste à la « Tragédie du train fantôme ». Bien que l’on ait pas fait un concept album, elle donne un lien entre chaque chanson et présente un univers. Elle n’est pas évidente, mais nous on l’adore ! On voulait cet esprit rock et sombre.

Vous êtes en tournée actuellement, vous écoutez quoi dans le tour bus ? 

Ca varie beaucoup en fonction du conducteur ! Mais on a beaucoup écouté Sometimes I Wish We Were An Eagle de Bill Callahan pendant toutes les dernières tournées de 2009. Ensuite, on écoute toujours Nick Cave, Buck 65, The Wave Pictures, etc…

Votre rêve à tous, c’est de jouer à l’Olympia en tête d’affiche, au Royal Albert Hall, au Ronnie Scott’s, au Festival des Vieilles Charrues en tête d’affiche, à Coachella … ? 

On veut jouer partout, avec le maximum de public possible.

Pour finir, que peut-on souhaiter à Coming Soon ? 

De devenir le groupe le plus incroyable de tous les temps ! Mais pour l’instant, souhaitez nous juste de beaucoup nous amuser comme on l’a toujours fait et de le faire pendant très longtemps.

Retrouvez la chronique de l’album ici. Un grand merci au groupe et à Alex Banjo pour leur disponibilité et l’intérêt qu’ils nous ont porté. Bonne continuation et bonne route à Coming Soon.

Propos recueillis par Jean Jean

 

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Arthur BuckSparkle HardLes Matins Mauves (Qui Font Suite Aux Nuits Blanches)Tell Me How You Really FeelWorld's Strongest ManTranquility Base Hotel & CasinoWe The People Of The SoilBoarding House Reach

DERNIERS AJOUTS


Rock Werchter - 06.07.2018Download Festival France - 15-17 juin 2018La Carene - 17.04.2018La Carčne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery BallroomLa Carene - 17.02.2018Interview - 29.11.2017

ALEATOIRES


Foals, Massive Attack, Last Shadow Puppets, ...Having A Rave UpMonsters & RobotsRock En SeineInterview - 19.03.2014Freak n Roll into the FogClosing TimeSmash

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration