Accueil > Article

Detroit - Avel Vor - 05.12.2014Image (2014)

Crédit photo :

© Martial Morvan

Date et lieu :

Avel Vor, Plougastel - 05 décembre 2014

Live Report :

Quand la nuit s’étend, elle se laisse tomber au hasard… Et ce soir, dans un vrai froid hivernal, Détroit investissait l'Avel Vor, annexe Brestoise forte de plus de 2000 placettes bien tassées de trente-quarentenaires dégarnis certes, mais libérés.

La soirée commençait mal au bar... Plus de gobelet, plus de monnaie et une équipe survoltée de quatre joueurs de bridge sous Prozac pour servir des camions entiers de soiffards...

Mais dès l'entrée en salle, l'atmosphère change. Dans la fournaise, ça sent le dessous de bras et le clope froid... C'est plutôt bon signe ! 21h15, Cantat, Humbert et Détroit entrent en scène sous une ovation démentielle devenue habituelle. Deux jours avant, lors d'un concert de dernière minute donné à la Maroquinerie, Cantat s'était excusé d'être malade. Ce soir, lorsqu'il parle avec le public, la voix semble encore un peu dans le sac. Mais lorsqu'il chante, les cordes vocales sont au diapason, un peu fatiguées mais jamais épargnées. Bertrand se livre à cœur ouvert avec des lignes d'écritures bouleversantes sur quelques mélopées incantatoires (« Horizon », « Ange De Désolation », « Ma Muse »), électrise les foules sur quelques brûlots mythiques (« Lolita Nie En Bloc », « Un Jour En France », « Fin De Siècle ») et joue pleinement de sa théâtralité et sa puissance émotionnelle (« A Ton Étoile », « Sa Majesté », « Le Fleuve »). Mais surtout, Détroit livre un énorme concert rock, intense, virile et vibrant. Ce qui leur donne toute légitimité pour reprendre une énorme version de « Gimme Danger » d'Iggy & The Stooges. Un pur classique en provenance de ... Détroit !

Cantat est ému, souriant, chanceux qu'il est d'être sur scène autant que nous d'être devant. Après avoir feinté le final sur une colossale version de « Tostaky », le groupe rend hommage à feu Thierry Tanguy d’Audiolite sur « Le Vent l'Emportera » puis « Comme Elle Vient » avant d’enchaîner sur le « Hey Hey, My My » de Neil Young aidé par Colin Chloé.

Détroit aura livré plus de 2h30 d’une intensité rare avec le sourire rivé sur la trombine. Pascal Humbert et Bertrand Cantat, aidé par un groupe de grand talent, démontrent, une fois encore, qu’il existe bien une classe d’écart.

Jean Jean

Setlist :

Retrouvez la setlist du concert.

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Arthur BuckSparkle HardLes Matins Mauves (Qui Font Suite Aux Nuits Blanches)Tell Me How You Really FeelWorld's Strongest ManTranquility Base Hotel & CasinoWe The People Of The SoilBoarding House Reach

DERNIERS AJOUTS


Rock Werchter - 08.07.2018Festival des Vieilles Charrues - 19.07.2018Rock Werchter - 07.07.2018Download Festival France - 15-17 juin 2018La Carene - 17.04.2018La Carčne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery Ballroom

ALEATOIRES


King For A Day... Fool For A LThe WallSonic TempleGameshowPOP Bercy - 01.04.2009KlangSmoke Against The BeatOlympia - 07.03.2016

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration