Accueil > Article

Guns N' Roses - POPB - 20.06.2006Image (2006)Anthologique


Crédit photo :

Doudou

Guns N' Roses au Palais Omnisport de Paris Bercy, une scène lumineuse, pour un show explosif !













Date et lieu :

Palais Omnisport de Paris Bercy - 20 juin 2006

Commentaires :

Un rêve de gosse…

15 years ago… j'ai 12 ans, je découvre sur MTV, dans mon canapé, le clip de « You Could Be Mine », BO de Terminator 2. J'ai directement un électrochoc, et tombe sous l'influence des californiens. Une adolescence marquée par Axl Rose, Slash, Duff… Tous les albums, les vidéos, des dizaines de pirates, une réelle addiction ? Un concert du groupe à Paris Vincennes en 1992… mais je suis alors bien trop jeune pour y aller… alors c'est l'attente puis plus rien… !

10 years after… plus de 10 ans que l'on entend plus vraiment parler du groupe, seulement des frasques d'Axl, qui contrastent avec son immense talent, mais qui font partie intégrante de l'une des plus grandes stars de ces 20 dernières années. C'est alors que l'actualité de Guns N' Roses redevient lourde, très lourde, omniprésente dans les médias, qui ne savent pourtant pas trop quoi raconter sur le peu de matière qu'ils ont… Puis des dates de concerts sont lâchées au compte goutte, c'est l'effervescence chez les fans, à New York comme à Paris, à Londres ou à Lisbonne… Sans plus attendre, sans réfléchir, je prends ma place pour ceux que j'attends depuis tant d'années… comme un gosse qui n'a pas grandit.

The New GN'R

En venant au POPB, je sais pertinemment que seul Axl Rose (et Dizzy pour les albums Use Your Illusion I & II) est le seul rescapé. Mais qu'importe, je suis venu à jour de toutes frustrations, connaissant la configuration, mais aussi avec quelques échos du niveau des musiciens.

Ils sont au total 8 sur scène : Axl Rose bien entendu ! Tommy Stinson, bassiste (dans Gn'R depuis 1998). Brain, à la batterie (ancien Praxis et Primus, amené par Buckethead en 2001). Richard Fortus, guitare rythmique (ancien Ozzy Osbourne… Dans Gn'R depuis 2002). Robin Finck, guitare solo, (notamment ex Nine Inch Nails, dans Gn'R depuis 1997). Ron Thal, guitariste solo, (il est présenté aux fans et aux médias au mois de mai dernier, il remplace Buckethead). Chris Pittman, aux claviers (depuis 1999), et Dizzy Reed, claviers de Guns N' Roses depuis 1990.

Bercy... le meilleur show de la tournée?

Arrivée au POPB, les fans sont là, attendant devant le bâtiment. Nous rentrons rapidement à l'intérieur. Je ne m'attarderai pas sur les deux premières parties, Avenged Sevenfold et Bullet For My Valentine. Deux groupes de pseudo hard metal hurlant sans aucune originalité. Nous n'avons vu que deux-trois morceaux de chacun. Un son vraiment mal réglé, la double pédale qui couvre le tout… bref… on n'était pas là pour ça, heureusement !

21h30, Bullet For My Valentine se termine, les instruments disparaissent, pour mieux installer Gn'R… La pression monte… Des vrais fans qui attendent ça depuis une décennie. Après avoir discuté avec plusieurs mecs sympas, venus là pour communier autour du retour d'Axl Rose. Nous prenons place. L'ambiance est très bonne et détendue. Des Olas partent dans les gradins et terminent dans la fosse. Metallica passe dans les enceintes, tout le monde chante, Green Day passe aussi mais récolte 15000 sifflets et des doigts tendus bien hauts ! Une heure plus tard, les lumières s'éteignent…

22h30… la musique d'intro démarre, les projecteurs de poursuite sillonnent le public déjà en ébullition. Robin Finck balance alors le premier riff de « Welcome To The Jungle » et fait durer le suspense, jusqu'au premier hurlement d'Axl. Là c'est l'explosion ! Le son est assez remarquable, autant au niveau des instruments que de la voix d'Axl. C'est d'ailleurs la première claque, la scène est superbe, les jeux de lumière transcendants, des feux d'artifices et autres flammes sortent de tous les côtés ! Putain quel pied ! Et la voix d'Axl, quelle voix, elle n'a en rien perdu de sa superbe... elle est époustouflante ! Enchaînement sur « It's So Easy » et « Mr Brownstone ». La setlist laisse la part belle au premier album. Un début très rock donc, avec un enchaînement sur une superbe version de « Live And Let Die » bourrée d'effets spéciaux.
Le show est donc articulé autour des anciens morceaux « phares » du groupe (même si quelques uns sont forcément restés sur le carreau. Notamment des Use Your Illusion…) ajoutés de quelques futurs hits de Chinese Democracy. Pour les fans qui traînent sur le net, rien de bien nouveau : « Madagascar » (performance vocale extraordinaire), « The Blues » (une ballade solide) et « Chinese Democracy » (un rock heavy plus acéré) ont déjà été joués lors de la tournée avortée de 2002, plus les nouvelles démos trouvées sur le net de « Better » et « IRS ». Le mariage se fait sans mal, la setlist reste très cohérente, même si l'on ressent une différence, une évolution des styles.

C'est là aussi que se marquent les particularités des nouveaux musiciens… Un petit focus sur eux (sans comparer aux anciens, c'est inutile, ils sont tous trop différents… je vais rester objectif et non pas chauvin ou polémique) :
Pourquoi trois guitaristes ? Ca c'était un mystère pour moi ! J'ai une partie de réponse, après observation. Si ces trois guitares peuvent faire un peu brouillonnes ensemble en rythmique, je me suis rendu compte que Axl souhaitait apporter une identité nouvelle au groupe, chacun ayant ses parties solistes suivant les morceaux avec des techniques de jeu différentes… Le plus bluesy étant Fortus, Ron Thal affirmant sa haute maîtrise technique du manche (shred et autres tapping, sur la fin de « November Rain » par exemple), et Robin Finck sur des parties solos un peu plus hachurées (dans le bon sens du terme), avec quelques impulsions rapides de haut vol (type « Sweet Child Of Mine »).
Sinon, techniquement, et dans le feeling, Brain est certainement le meilleur batteur que Gn'R n'ait jamais eu, même si c'est difficile de comparer… ils sont trop différents !

Quelques grosses parties de solo « seul » où chaque guitariste a son heure de gloire ont également entrecoupé les différentes parties du concert. Séquence émotion pour Fortus (énorme !), séquence technique pour Ron Thal (« Don't Cry » en instrumentale) et séquence… bizarre pour Robin Finck (pas terrible !).
Pour sortir et rentrer le piano à queue, les Guns entrent dans des petits jams extrêmement funky, pédale wah wah, claviers… Certains estiment que ça coupe le rythme... peut-être, mais tout ce qui est funky, j'aime beaucoup, et là ça jouait! Même Axl s'y met avant de nous balancer une version à pleurer d'émotion du classique « November Rain ».

Durant 2h15-2h30 de concert, le rock n' roll bat aussi son plein avec quelques brûlots ardents, et un Axl déchaîné sur « You Could Be Mine », « Out Ta Get Me » l'apocalyptique « My Mitchelle »…

La fin s'approche peu à peu, et Axl nous (re)présente sous les encouragements du public un « good friend of mine… Mr Izzy Stradlin ». L'un des premiers guitaristes du groupe ! Il monte sur scène... 4 guitares! « Used To Love Her » démarre puis « Patience » et « Nightrain »… Terminé ! Tout le monde se retire sous les hourras du public!

A peine quelques minutes plus tard, rappel pour deux derniers morceaux ravageurs « Chinese Democracy » et l'enchaînement final de « Paradise City » (avec Stradlin), et ses solos interminables, une nouvelle fois sous les flammes, les feux d'artifices (puissants !), les canons à cotillons… bref une fin grandiose et réussie pour un show dément ! Le lendemain, les Guns ont déclaré que Bercy était, à ce jour, le meilleur show de la tournée !

Jean Jean

Setlist :

01. Intro
02. Welcome To The Jungle
03. It's So Easy
04. Mr Brownstone
05. Live And Let Die
06. Robin Finck Solo
07. Sweet Child O'Mine
08. Madagascar
09. You Could Be Mine
10. Knockin' On Heavens Door
11. Dizzy Solo
12. The Blues
13. Band Introduction
14. Richard And Robin Solo
15. Out Ta Get Me
16. Ron Solo (Don't Cry)
17. Better
18. November Rain
19. IRS
20. My Michelle
21. Used To Love Her (feat. Izzy Stradlin)
22. Patience (feat. Izzy Stradlin)
23. Nightrain (feat. Izzy Stradlin)
24. Chinese Democracy
25. Robin Finck Solo
26. Paradise City (feat. Izzy Stradlin)

Musiciens :

Axl Rose (chant, piano) - Robin Finck (guitare) - Rochard Fortus (guitare) - Ron Thal (guitare) - Tommy Stinson (basse) - Brain (batterie) - Chris Pittman (claviers) - Dizzy Reed (claviers) - feat. Izzy Stradlin (guitare)

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, Im Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


Welcome To Sky ValleyWaterloo To AnywhereRitual De Lo HabitualGet The Picture !Sonic TempleBluefingerHumbugGive Me Fire

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration