Accueil > Article

Iggy Pop - Iggy PopImage

Photo: © Ross Halfin

James Newell Osterberg est né le 21 avril 1947 à Ypsilanti (USA).

Les débuts et les Stooges:

Après être passé par plusieurs petits groupes du Michigan (dont The Iguanas), Iggy, qui adopta à l'époque le pseudo de "Iggy Stooge", forma en 1967 ce qui allait être le premier véritable groupe de Punk Rock : The Stooges (avec Ron et Scott Asheton ainsi que le bassiste Dave Alexander) . Il commencèrent à tourner de plus en plus dans la région, et finirent par se faire remarquer par la maison de production Elektra (qui est aussi celle des Doors à l'époque!).
En 1969, leur premier album éponyme The Stooges sort, produit par John Cale (ex Velvet Underground) mais ne se vend pas énormément. Puis le second, Fun House, 1 an plus tard… Mais le groupe se décompose, notamment du fait de leur consommation excessive de substances diverses et de la dépendance d'Iggy vis à vis de l'héroïne… Certains membres quittent le navire, les Stooges commencent à couler… Mais en 1973, sort Raw Power produit par David Bowie qui décide de remettre à flots le groupe. Mais rien n'y fait! Et les puristes accusent même Bowie d'avoir retiré au Stooges leur vrai côté punk et animal ! c'est la fin du groupe… Mais la relation entre les 2 artistes ne s'arrêtera pas pour autant. Les Stooges feront un dernier concert en 74 à Detroit qui sortira 2 ans plus tard sous le nom Metallic KO et sera même considérés par beaucoup de monde comme le 4ème album du groupe (et le dernier live de cette grande époque des Stooges). Mais voilà une page est tournée et chacun va s'adonner à ds projets plus personnels.

La carrière solo:

Bowie sort Iggy Pop de la drogue et lance sa carrière solo à partir de 1977, avec la production de 2 des grands albums de l'Iguane : The Idiot et Lust For Life. Avec ces albums plus pop, Iggy sort la tête de l'eau et connaît enfin le succès commercial. Par la suite, il enchaîne les albums, de New Values (1979), enregistré avec l'ex guitariste des Stooges, à Soldier (1980), Party (1981) ou bien encore Zombie Birdhouse (1982)… Après cet album, Iggy s'éloigne un peu et prend du recul.
Il reviendra quelques années plus tard avec Blah blah blah produit une nouvelle fois par l'androgyne David Bowie. Iggy se donne toujours autant à fond comme on peut l'entendre sur un live de cette époque : Live on the King Biscuit Flower Hour. Tout comme The Idiot, ça va de nouveau cartonner et Iggy va alors enchaîner sur Instinct et Brick By Brick . Ce dernier paraissait plus commercial et plus accessible pour le public, et son succès, il le doit notamment à la chanson Candy, où il chante en duo avec l'ex-chanteuse des B 52's. Tout comme Bowie, Iggy Pop va même s'essayer au monde du cinéma avant de revenir avec l'album rock punk American Caesar en 1993. Après un album à dominante acoustique sorti en 1999, Iggy enregistre le très inspiré Beat'em up (2001) qui marque un retour aux sources, plus métal, plus agressif.
Parralèllement, ce sont les Stooges (sous le nom de Stooges Project), sans Iggy, qui se reforment autour des frères Asheton avec en plus Jay Mascis et Mike Watt. Ils finissent par jouer sur quelques dates avec Iggy et participent à son dernier album Skull Ring pour 4 titres... le retour des vrais, des uniques Stooges! Ils n'ont pas été les seuls à être sollicités pour ce dernier album car on peut aussi y trouver Green Day et Sum 41. L'Iguane nous prouve là encore qu'il est en pleine forme et que sa carrière n'est pas prête de s'arrêter...

Stooges again:

La plus grosse actualité en 2005 pour Iggy sont les... Stooges! Ils tournent ensemble depuis 2003, et réalisent cette année une tournée estivale des festivals, en France (Vielles Charrues...), comme ailleurs. Un nouveau live Telluric Chaos, "suite" de Metallic Chaos vient de paraître, et un nouvel album est en préparation...

Portrait d'Iggy... par Looping

Il serait réducteur de limiter Iggy Pop à ses différentes facettes de sa personnalité.

Son histoire musicale commence dans les années 60 alors qu'il est batteur des Iguanas (c'est d'ailleurs à partir de là qu'il prend son surnom de « L'Iguane). Mais le jeune Jim Osterberg (c'est son vrai nom) se sent plus attiré par une musique plus lourde, métallique, comme le son des grosses machines des usines automobiles de Detroit et d'Ann Arbor.

Il fait alors la rencontre de deux junkies, les frères Asheton (Ron le guitariste et Scott le batteur), et d'un gamin, Dave Alexander, qui joue maladroitement de la basse.
Ce line-up est en fait le premier groupe de punk qui n'ait jamais existé ! Bien avant les Ramones, les Clash ou les Sex Pistols. Les Stooges (ils ont choisi ce nom en référence au comiques les Three Stooges) vont sortir deux albums chaotiques, reflétant leur mode de vie et leur état d'esprit. The Stooges (1969) et Fun House (1970) seront les pierres angulaires de la majorités des groupes punk émergeants par la suite.
Ensuite, pour Iggy, l'histoire balbutie. Les Stooges se séparent. Il fait la rencontre de David Bowie en 1972 qui va le prendre sous son aile. Reformation des Stooges avec un nouveau guitariste, James Williamson, junkie notoire et truand confirmé, avec qui l'Iguane va sortir son album le plus connus Raw Power (1973). Ron Asheton passe à la basse (une humiliation pour celui qui à créer les riff de I Wanna Be Your Dog et No Fun) et c'est le début de la fin. Tout ce qui touche de près ou de loin aux Stooges est déformé par la came, l'alcool et la démence. Raw Power n'a pas de succès à l'époque et Iggy se retrouve à la rue, délaissé par Bowie, trop occupé par son monstre Ziggy.
Iggy est arrivé à un point où sa vie et sa carrière sont au point mort. Il se fait même interner volontairement dans un hôpital psychiatrique...
Bowie sera le seul à l'aider durant cette période. Il l'aide et le prend de nouveau sous son aile pour produire et composer deux albums mythiques : The Idiot (1977) et Lust For Life (1977). Iggy à enfin le succès mérité mais, n'étant pas habitué à tout cela, il retombe vite dans ses vieux travers. Il ne veut plus de l'aide de Bowie, pensant avoir les capacités de voler de ses propres ailes. Il sort quelques albums moyens, fait des collaborations avec le revenant Williamson et n'arrive pas à s'en sortir. Soldier, Party sont des albums auxquels il manque l'innovation et la folie de ses prédécesseurs.
Le déclic vient avec l'album Zombie Birdhouse (1982) produit par Chris Stein. Iggy retrouve son inspiration et s'embarque pour de nouveaux concerts et de nouveaux albums bien plus intéressants. Ce retour de flamme correspond aussi au succès de la reprise de « China Girl » (titres écrit par Iggy et Bowie pour The Idiot) qui met Iggy à l'abri du besoin grâce au royalties.
La suite de sa carrière sera une suite d'albums méditatifs (Avenue B -1999-), rock (Instinc -1989-, Brick By Brick -1990-) ou de vrais pieds de nez aux maisons de disque (American Caesar -1996-).

Dernièrement, Iggy a reformé les Stooges avec les frères Asheton. Un album, Skull Ring (2003) et un DVD Live a remi en scelle le premier groupe de punk de l'histoire. Un nouvel album est en préparation et Iggy est en pleine forme ! Il va enfin pouvoir achever son oeuvre avec le groupe qui était considéré comme un des plus dangereux de l'époque.

Portrait par Looping Murdock du site Rats In The Cellar

Infos artiste

Site web: Iggy Pop

Discographie Albums :

The stooges:

1969 - The Stooges
1970 - Fun House
1973 - Raw Power
1976 - Metallic K.O

Iggy solo:

1977 - The Idiot
1977 - Lust For Life
1979 - New Values
1980 - Soldier
1981 - Party
1982 - Zombie Birdhouse
1986 - Blah Blah Blah
1989 - Instinct
1990 - Brick By Brick
1993 - American Caesar
1996 - Naughty Little Doggie
1999 - Avenue B
2001 - Beat'em Up
2003 - Skull Ring

Discographie sélective lives :

1977 - Hippodrome Paris
1986 - Live Ritz NYC
1988 - Live on the King Biscuit Flower Hour

Quelques livres :

1995 - Iggy Pop: L'Iguane
2001 - I Need More

Quelques dvds :

2003 - Kiss My Blood
2005 - Live San Francisco 81
2005 - Live At Avenue B

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Arthur BuckSparkle HardLes Matins Mauves (Qui Font Suite Aux Nuits Blanches)Tell Me How You Really FeelWorld's Strongest ManTranquility Base Hotel & CasinoWe The People Of The SoilBoarding House Reach

DERNIERS AJOUTS


Rock Werchter - 06.07.2018Download Festival France - 15-17 juin 2018La Carene - 17.04.2018La Carne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery BallroomLa Carene - 17.02.2018Interview - 29.11.2017

ALEATOIRES


TandooriFestival Polyrock - 04.10.2008The BendsI Bet On SkyL'Eternité de L'InstantBlue MurderTeaserHow To Dismantle An Atomic Bom

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration