Accueil > Article

Jean-Louis Aubert - Langolvas - 26.11.2006Image (2006)Anthologique


Crédit photo :

Doudou

Jean-Louis Aubert à Langolvas, Morlaix

Date et lieu :

Par de Langolvas, Morlaix - 26 novembre 2006

Commentaires :

Un concert au doux parfum de perfection, sans aucun doute...

Cette salle de taille moyenne du Parc de Langolvas est tout à fait chaleureuse, et très bien conçue pour offrir une qualité de son extraordinaire, sans qu'il ne soit agressif et assourdissant. Mais surtout, c'est Jean-Louis Aubert qui guide le concert vers la perfection. La scène, c'est un art que maîtrise avec finesse l'ex leader de Telephone. Encore un artiste qui n'a plus rien à prouver mais qui fait toujours dans l'extraordinaire.

D'abord, la salle est pleine, il ne reste plus beaucoup de places, aucune assise (à vue de nez 500 - 600 environ), et plus grand chose debout. Ensuite, le public de Jean-Louis Aubert est, sur plusieurs générations, totallement conquis et ébahi devant le chanteur. Ils vivent ensemble une vraie passion, une grande histoire d'amour.. « Mes petits coeurs... » comme aime à les appeler Jean-Louis. Parce que son public le tutoie tout le temps, l'appelle et l'interpelle par son prénom... comme un proche, ou une idole.

La setlist est, elle aussi d'une qualité incroyable… Que tu connaisses sur le bout des doigts la discographie du chanteur, ou que tu n'en maîtrises qu'une partie, peu importe, l'adhésion est totale, à l'intégralité des morceaux. On se prend à chanter, à danser, à rire tout au long de ce moment de bien-être.

Pour parfaire encore le spectacle, Aubert jouent pendant plus de 2 h 30 , un show tout en contraste, dont les ficelles sont parfaitement maîtrisées. Plusieurs parties, le rock énergique de ses hits en solo, avec des versions endiablées de « Parle-Moi », « Temps à Nouveau » ou « Le Jour Se Lève Encore », des ballades inépuisables avec, entre autres, « Les Plages ». Jean-Louis est aussi seul en scène, à des moments, avec sa guitare acoustique pour nous compter son « Alter Ego » ou sa « Solitude »… ce sont d'énormes moments d'émotion, d'électricité qui passent entre lui et le public. Avec panache, et des musiciens de haut vol, Aubert arbore son répertoire plus funk, avec « Commun Accord » ou une version mémorable de « Locataire », l'un des temps forts du show ! Changement de décor, ambiance bluesy pour une version cabaret et intimiste de « New York Avec Toi », avec contrebasse et accordéon à l'appui. Et puis, avec Richard Kolinka (ex-batteur de Telephone), ils aiment, sans amertume à exploiter une partie du répertoire de l'ancien groupe de rock: « Argent Trop Cher » (whaou, rock n' roll!) ou « Un Autre Monde »... Et Aubert joue « Les Taxis », avec une envie de voyage, une pointe de nostalgie et surtout une superbe reprise de « Jumpin' Jack Flash » au milieu, avec en prime une fabuleuse imitation de Jagger... Que dire de plus, à part préciser que son line-up est très performant (c'est déjà le même guitariste que sur la tournée de Comme Un Accord). Et puis ils ont ce petit plus qu'il faut pour un concert réussi: le plaisir de jouer ensemble.

En bref, un moment intense de live, avec un artiste d'une très, très rare générosité, qui a le sens du show, de la musique, du fun…

Et pour finir, au bout d'un troisième rappel, il se livre une dernière fois, clope au bec, pour se retirer sur une version acoustique à rallonge de sa chanson porte bonheur… et « Voilà C'est Fini »… Just magic Jean-Louis, merci.

Jean Jean

Setlist :

Voici une partie de la setlist (incomplète):

- Océan
- Parle Moi
- Idéal Standard
- Le Jour Se Lève Encore
- Alter Ego
- Ailleurs
- Point Final
- Locataire
- Vivant poème
- Comme un accord
- Univers
- Argent Trop Cher
- Le Silence
- Bombe Humaine
- Hygiaphone
- New York Avec Toi
- Taxis las
- Jumpin' Jack Flash
- Milliers Milliards
- A Ceux qui passent
- Temps à nouveau
- On aime
- Un autre monde
- Voilà c'est fini
- …

Musiciens :

Jean-Louis Aubert (guitare, chant) - Richard Kolinka (batterie) - Viryane Say (basse) - Toma Semence (guitare) - Johan Dalgaard (claviers, accordéon)

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Boarding House ReachL'OiseleurFrancis TroubleRare BirdsThe End Of The F***ing WorldWP2Little Dark AgeAmour Chien Fou

DERNIERS AJOUTS


La Carne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery BallroomLa Carene - 17.02.2018Interview - 29.11.2017Interview - 13.12.2017AccorHotels Arena - 03.12.2017Cabaret Vauban - 29.11.2017

ALEATOIRES


The LibertinesThe RamonesZumaBaba LoveThe Stars Are Indifferent to AstronomyChickenfootChasing YesterdayYou Have No Idea What You're Getting Yourself Into

SORTIES DU MOIS


12 janvier 2018

Black Rebel Motorcycle Cub – Wrong Creatures

Shame – Songs Of Praise

Panda Bear – A Day With the Homies EP

 

19 janvier 2018

The Go! Team – Semicircle

tUnE-yArDs – I can feel you creep into my private life

The Limiñanas – Twisting the Shadow People

Porches – The House

Strand of Oaks – Harder Love 12-Inch

They Might Be Giants – I Like Fun

 

26 janvier 2018

Django Django – Marble Skies

No Age – Snares Like A Haircut

Calexico – The Thread That Keeps Us

Turin Brakes – Invisible Storm

Nils Frahm – All Melody

Ty Segall – Freedom’s Goblin

Field Music – Open Here

 

2 février 2018

Hookworms – Microshift

The Soft Moon – Criminal

WHY? – Moh Lehan Expanded

 

9 février 2018

Son Lux – Brighter Wounds

Franz Ferdinand – Always Ascending

The Wombats – Beautiful People Will Ruin Your Life

Palm – Rock Island

 

17 février

Belle and Sebastian – How to Solve Our Human Problems (ep Box Set)

Ought – Room Inside the World

The Orielles – Silver Dollar Moment

Loma – Loma

Marlon Williams – Make Way For Love

Robert Earl Thomas (Widowspeak) – Another Age

ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration