Accueil > Article

Julian Casablancas - Phrazes For The YoungImage (2009)

Pistes :

1. Out Of The Blue
2. Left & Right In The Dark
3. 11th Dimension
4. 4 Chords Of The Apocalypse
5. Ludlow St.
6. River Of Brakelights
7. Glass
8. Tourist




Musiciens :

Julian Casablancas (guitare, chant ) - …

Critique :

Si l'album d'Albert Hammond Jr n'avait pas prêté à confusion avec les Strokes, pas plus que l'aventure psychédélique de Fabrizio Moretti avec Megapuss, Phrazes For The Young, premier opus de Julian Casablancas pose un autre débat. Non pas qu'il faille sans arrêt juger toute tentative solo d'un membre par rapport à son groupe mais parce que Phrazes For The Young a posé bien plus d'interrogations. Pas rassurés quant à l'avenir des Strokes, les fans n'ont pas forcément été réconfortés par l'aventure solitaire du leader de leur formation fétiche. Quelques semaines après la sortie de Phrazes For The Young, l'avenir des petits princes de New York est toujours trouble.

Bref. Strokes ou pas, Casablancas est bel et bien dans les bacs en noir et rouge. Elégant comme toujours, l'énigmatique chanteur a décidé de dévoiler sa face expérimentale new wave cachée. Il recrée un univers où les synthés reprennent le pouvoir sur des guitares réduites à quelques arrangements de fonds. Lui qui avait contribué avec ses potes à revitaliser le rock garage au début du nouveau millénaire. Sacrilège. Traîtrise. Ou pas. Casablancas use jusqu'au dernier souffle ses expérimentations persos. Déroutant au départ, Phrazes For The Young s'ouvre sur le single « Out Of The Blue » qui sonne définitivement synthétique. Pas désagréable, « Out Of The Blue » se bonifie au fil des écoutes et s'impose clairement comme un hit de qualité finalement pas si éloigné que ça de l'univers Strokesien. Casablancas persiste et s'enfonce dans les années 80 avec un Bowiesque « Left & Right In The Dark » convaincant, tout autant que l'autre hit « 11th Dimension ». Pas de quoi fouetter un tigre mais pas de quoi hurler au scandale. Malgré tout, le chant nonchalant de Julian Casablancas et quelques expériences peu concluantes (la ballade bluesy « 4 Cords Of The Apocalypse », la country futuriste « Ludlow St. ») ajoutés à une nuée d'effets un peu lourds peine à provoquer l'admiration.

Prêt à en découdre, Casablancas sort en son âme et conscience un album qui va diviser et ajouter de l'huile sur le feu au moment où son groupe est déjà en pleine tourmente. En bon rocker, Julian se fout des conséquences. Il a bien raison. Mais, il en reste un album assez transparent qui n'eut certainement pas le même buzz sans le nom de son créateur.

Note Rocklegends : 2½ /5

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


TenderlessRaw HoneyLet's RockHelp Us StrangerOffice PoliticsFurtherStupor MachineSeeing Other People

DERNIERS AJOUTS


Le Bataclan - 13.05.2019Armorica - 09.03.2019Interview - 05.02.2018L'Etage - 26.01.2019Run Ar Puns - 12.12.2018La Carene - 18.11.2018Espace Malraux - 14.11.2018Le Quartz - 27.10.2018

ALEATOIRES


Sea Of NoiseGuns n' RosesBorn Under A Bad SignWhat Went DownGrace / WastelandsRascalizeVieux Freres - Partie 1Let Go

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration