Accueil > Article

Metallica - Some Kind Of MonsterImage (2004)Incontournable

Infos DVD :

Bonus: Bonus : 40 Scènes Additionnelles, Interviews exclusives du groupe, Commentaires audio du groupe et des réalisateurs, 2 bandes annonces, Vidéo-clip de la chanson titre

Commentaires :

Voilà certainement l'un des « rockumentaires » les plus marquants de ces dernières années. Pur, brut, sans détour ni concession, sans faux-semblant, avec une puissance émotionnelle hors du commun… Un film qui caractérise parfaitement Metallica.

Joe Berlinger et Bruce Sinofsky, deux documentaristes chevronnés prennent en main le projet de suivre Metallica durant toute la création de l'album St Anger[i]. Une époque difficile pour les Californiens, bien moins prolifiques que dans les années 80. Leur côte de popularité ne sombre pas mais les déceptions des fans s'enchaînent au fil des disques sortis après le [i]Black Album. Load, Reload et Garage Inc. sont trop loin de leurs premiers amours, le trash métal qui déchaînait les passions avec un Metallica en maître du monde, des Horsemen maquillés en demi Dieux. Au début du nouveau millénaire, que reste-t-il ? Un groupe en panne de créativité, une réputation un peu amochée par son procès contre Napster, le départ de Jason Newsted, bassiste du groupe et des membres réellement fragilisés. Pour la remise en route de la dynamique du groupe, Q-Prime Management (le management du groupe) propose aux Californiens d'être suivis par un thérapeute… Some Kind Of Monsters retrace avec objectivité près de 900 jours de la vie de Metallica.

Difficile de recommander le film à tous les fans tant il franchit les limites et écrase les barrières… Les Dieux sont mis à nus, pétris d'angoisses, parfois au bord des larmes. Le sentiment de puissance s'efface devant l'impuissance. James Hetfield est perdu au milieu de ses vieux démons (angoisses, alcool et autres substances), Lars Ulrich est en conflit quasi permanent avec son chanteur et ne se retrouve plus sur la même longueur d'ondes, quant à Kirk Hammett, il fait le dos rond et attend de meilleurs jours. L'intimité est telle avec les membres du groupe que l'on se sent parfois mal à l'aise, lors des coups de gueule, des claquages de porte et des états d'âme de chacun.

Et puis, James Hetfield en père de famille, Lars Ulrich affecté et compatissant dans lors d'une (mémorable) entrevue à bâton rompu avec Dave Mustaine (jamais remis de son éviction du groupe), tout cela contraste avec l'image de rouleau compresseur sauvage de Metallica sur les plus grandes scènes du monde… Et pourtant, elle est certainement là la réalité d'un groupe de rock après 20 années de vie commune, de hauts et de bas, de gloires et de blessures. Ces mecs sont comme tout le monde… mais aussi très différents. Il sont écorchés vifs, directs (lorsque Lars Ulrich hurle un énorme « Fuck » au visage de Hetfield, la tension est énorme), en ébullition constante, en questionnement permanent. Entre les divergences d'opinion, les cures de désintoxication de James Hetfield, l'influence positive (et parfois moins, musicalement) de Bob Rock, l'influence des fans sur leur musique (qui a certainement conditionné un retour au trash), St Anger fût un album résolument difficile à pondre. Mais dans cette guerre contre eux-mêmes, les Californiens auront réussi à finaliser un album d'une dureté et d'une sauvagerie jamais revue depuis les années 80. Abrupt, sanglant et sans un seul solo de guitare (chose inimaginable pour les fans), St Anger fera couler de l'eau sous les ponts.

Technique et DVD :

L'image est impeccable et la caméra plonge le spectateur en immersion totale dans la vie du groupe. Peu d'images de concert et donc peu de véritables difficultés dans l'image à traiter (les noirs, les lumières, …). Some Kind Of Monster est très proche d'un film. Les bonus ne sont pas pléthoriques, mais l'essentiel réside clairement dans le documentaire !

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Boarding House ReachL'OiseleurFrancis TroubleRare BirdsThe End Of The F***ing WorldWP2Little Dark AgeAmour Chien Fou

DERNIERS AJOUTS


La Carne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery BallroomLa Carene - 17.02.2018Interview - 29.11.2017Interview - 13.12.2017AccorHotels Arena - 03.12.2017Cabaret Vauban - 29.11.2017

ALEATOIRES


Valleys Of NeptuneSinging SawMidnight SonRumoursWoodstock: The Director'sSteven Tyler et AerosmithLive Frogs Set 1Reflektor

SORTIES DU MOIS


12 janvier 2018

Black Rebel Motorcycle Cub – Wrong Creatures

Shame – Songs Of Praise

Panda Bear – A Day With the Homies EP

 

19 janvier 2018

The Go! Team – Semicircle

tUnE-yArDs – I can feel you creep into my private life

The Limiñanas – Twisting the Shadow People

Porches – The House

Strand of Oaks – Harder Love 12-Inch

They Might Be Giants – I Like Fun

 

26 janvier 2018

Django Django – Marble Skies

No Age – Snares Like A Haircut

Calexico – The Thread That Keeps Us

Turin Brakes – Invisible Storm

Nils Frahm – All Melody

Ty Segall – Freedom’s Goblin

Field Music – Open Here

 

2 février 2018

Hookworms – Microshift

The Soft Moon – Criminal

WHY? – Moh Lehan Expanded

 

9 février 2018

Son Lux – Brighter Wounds

Franz Ferdinand – Always Ascending

The Wombats – Beautiful People Will Ruin Your Life

Palm – Rock Island

 

17 février

Belle and Sebastian – How to Solve Our Human Problems (ep Box Set)

Ought – Room Inside the World

The Orielles – Silver Dollar Moment

Loma – Loma

Marlon Williams – Make Way For Love

Robert Earl Thomas (Widowspeak) – Another Age

ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration