Accueil > Article

Kaiser Chiefs - The Future Is MedievalImage (2011)

Pistes:

1. Little Shocks
2. Things Change
3. Long Way From Celebrating
4. Starts With Nothing
5. Out Of Focus
6. Dead Or In Serious Trouble
7. When All Is Quiet
8. Kinda Girl You Are
9. Man On Mars
10. Child Of The Jago
11. Heard It Break
12. Coming Up For Air
13. If You Will Have Me

Musiciens :

Ricky Wilson (chant) - Andrew White (guitare) - Simon Rix (basse) - Nick Baines (claviers) - Nick Hodgson (batterie, chant)

Critique :

Quatrième album en six ans pour Kaiser Chiefs, ça ne traîne pas. Comme toujours, les albums des gars de Leeds sont difficiles à chroniquer. Le groupe, si explosif sur scène, peine encore à convaincre en studio malgré une série impressionnante de hits dont « Everyday I Love You Less And Less », « I Predict A Riot », « The Angry Mob » et « Ruby ». Sans être de purs chefs d’œuvre, les trois premiers albums se défendent et ne se renient pas. Les Anglais ont une vraie capacité à mixer leur tambouille avec un tas d'ingrédients souvent réchauffés mais bigrement efficaces. The Future Is Medieval ne fait pas exception mais semble aller plus loin, les Anglais affichent comme une volonté de sophistiquer leur musique.

Mais d'abord, pour remettre les choses dans leur contexte, les Kaiser Chiefs ont pris l'initiative de poster vingt titres sur leur site. Chaque internaute est laissé libre de choisir dix morceaux afin de composer son propre album et personnaliser sa pochette, le tout pour une dizaine d'euros. Marketing quand tu nous tiens... Mais pour s'afficher dans les bacs, le groupe a lui aussi dû faire ses propres choix (chroniqués ici). Donc, les Kaiser Chiefs ont décidé d'évoluer, tout en restant en terrain connu piochant allègrement dans la britpop, le courant new wave, parfois dans l'électro et en affichant plus précisément ses influences (« Things Change » convoque Bowie). Déroutant, voire indigeste à la première écoute, et surtout moins immédiat que les précédents, The Future Is Medieval est au final une bonne surprise. Avec ces sonorités plus futuristes, ces grosses lignes de basse, son chant maquillé et ses chansons plus alambiquées, l’album est clairement moins accessible mais aussi moins paresseux que ses prédécesseurs. De quoi laisser sur le bord de la route ceux qui louaient leur spontanéité. Mais c’est avec un plaisir coupable que les autres – ceux qui tendent l’oreille – profiteront des « Little Shocks », « Starts With Nothing », « Man On Mars » et des popesques « When All Is Quiet » et « Coming Up For Air » en oubliant les quelques ratés (« Heard It Break »). A écouter avant même de condamner.

Note Rocklegends : 3½ /5

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Michael Nau & The Mighty ThreadRaise VibrationCoup De GraceMove Through The DownArthur BuckSparkle HardLes Matins Mauves (Qui Font Suite Aux Nuits Blanches)Tell Me How You Really Feel

DERNIERS AJOUTS


Rock Werchter - 08.07.2018Festival des Vieilles Charrues - 19.07.2018Rock Werchter - 07.07.2018Download Festival France - 15-17 juin 2018La Carene - 17.04.2018La Carčne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery Ballroom

ALEATOIRES


Mc Cabe's Guitar Shop - 15.08.2015My GenerationThe Stone RosesAnd Time Goes FriendlyWho's Rock ?Run Ar Puns - 12.10.2013Festival Des Vieilles CharruesYear Of The Tiger

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration