Accueil > Article

Lenny Kravitz - Black & White AmericaImage (2011)

Pistes :

1. Black And White America
2. Come On Get It
3. In The Black   
4. Liquid Jesus   
5. Rock Star City Life
6. Boongie Drop (Feat. Jay Z & DJ Military)
7. Stand
8. Superlove
9. Everything
10. I Can't Be Without You
11. Looking Back On Love
12. Life Ain't Ever Been Better Than It Is Now
13. The Faith Of A Child
14. Sunflower (Feat. Drake)
15. Dream
16. Push

Musiciens :

Lenny Kravitz (giutare, basse, batterie, orgue, piano, chant...) - Craig Ross (guitare) - ...

Critique :

Contrairement à ce qui traîne ici ou là dans les médias, Black & White America n'est en aucun cas une version édulcorée du projet funk Negrophilia sur lequel Lenny travaille depuis quelques années. Kravitz lui-même dément et confirme que son nouvel album est un disque tout à fait différent de Negrophilia.

Consensuel pour certains, ambitieux pour d'autres, il faut reconnaître que Black & White America est surtout un album audacieux. Plus hétéroclite encore qu'à l'accoutumé, l'album - le premier chez Roadrunner Records - compile 16 titres qui font le grand écart entre la pop, le rock, le funk, la soul et même le rap. Durant deux ans, Lenny s'est enfermé entre sa résidence des Bahamas et Paris pour composer et enregistrer ce neuvième album studio. Un disque très personnel, reflet de sa vie et son vécu, un « hommage à ma vie » confie-t-il. Le titre n'est pas innocent, Black & White America ne prend pas de détour pour aborder notamment le thème du racisme mais tout en gardant son optimisme mesuré.

Musicalement, le disque est un paradoxe. Il recèle de morceaux vraiment réussis, exploitant le meilleur de la soul et du funk. Définitivement, lorsqu'il sort les cuivres et le groove, Kravitz est convaincant et foutrement inspiré (« Black & White America », la sensuelle « Superlove », « Looking Back On Love »). Ses velléités de rock star lui vont toujours tellement bien que les classiques « Come On Get It » et « Everything » sonnent justes. Si l'éclectisme musical est plutôt une bonne nouvelle, l'album souffre d'une inconstance dans la qualité des titres choisis. Les insipides « Rock City Life » et « In The Black » et, plus encore, l'incursion ratée dans l'univers hip hop avec Jay Z (« Boongie Drop ») plombent considérablement la crédibilité et la cohérence de l'ensemble. Lenny tombe dans ses travers et expose ici son profil d'artiste schizophrène, souvent génial mais parfois capable de sombrer dans la banalité.

Note Rocklegends : 3 /5

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Hot MotionMaking Sense Of 8Corpse FlowerMetronomy ForeverFreeThe Big PictureSourceTenderless

DERNIERS AJOUTS


Jeudis du Port - 15.08.2019Jeudis du Port - 25.07.2019Interview - 18.07.2019Le Bataclan - 13.05.2019Armorica - 09.03.2019Interview - 05.02.2018L'Etage - 26.01.2019Run Ar Puns - 12.12.2018

ALEATOIRES


La Carene - 18.11.2018Hellfest 2012POPB - 20.06.2006AccorHotels Arena - 03.12.2017School's OutGasconha RocksFrom Here To EternityKlang

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration