Accueil > Article

Miossec - La Carène - BrestImage (2007)Anthologique


Crédit photo:

Doudou




















Commentaires:

Miossec a évolué depuis ses débuts sur scène... beaucoup évolué. N'en déplaise à ses détracteurs, si Miossec a toujours eu le talent de l'écriture, et une certaine attitude rock n' roll, il peut aujourd'hui se targuer, avec son groupe, d'être souvent excellent sur scène. Et ce soir là, devant un public hétéroclite, curieux, détendu, mais à l'affût, dans une Carène flamboyante de sobriété et de couleurs, il fût énorme... ils furent tous les 4 énormes!

Jamais je n'ai vu, et je n'aurai cru voir le Mio' aussi carré et concentré... On a peut-être perdu un peu en bavardage avec le public, mais gagné grandement en qualité musicale. Le Monsieur donnait l'impression de passer un entretien d'embauche: sobre, préparé, convaincu et tenue presque impeccable. Presque? Oui, car Miossec reste rock n' roll dans l'approche, même avec des musiciens de classe internationale, il garde une partie de folie. Les pieds de micro volent, le pas de danse hésitant du chanteur, la guitare triturée le temps de deux ou trois morceaux...

Miossec entame comme d'habitude (sur cette tournée) par « La Facture d'Electricité », puis sur « Maman » et « Mes Crimes, Le Châtiment » de l'Etreinte. Le reste du concert est un véritable best of de titres incroyables qui, pour certains, ont plus de 10 ans! Il n'y a rien à jeter dans ce foutu répertoire joué! Poignant sur « Que Deviens Ton Point Quand Tu Tends Les Doigts », bouleversant sur « Je M'en Vais », le ton est aussi au rock sur « Les Bières » et son riff inépuisable, ou sur le sommet indéniable du concert, une version réarrangé de « Le Cul Par Terre ». Robert Johnson (NDLR: rien à voir avec le mentor de Clapton), à la guitare, prend un pied d'enfer, tandis que les trois autres musiciens « encostardés » sont irréprochables. Miossec a, d'ailleurs, ressorti « Le Défroqué » pour une mémorable version ponctuée d'un prodigieux (je mesure mes mots) solo de violon tellement tendu que l'archet est prêt à rendre l'âme. Les ti zefs' brestois ne pouvaient pas non plus échapper aux tonnerres de « Brest », aux vents de « La Grande Marée » ou à la grisaille de « La Mélancolie »... A la fin d'un troisième ou quatrième rappel, Miossec amène sur scène, en conclusion, un personnage de l'Ile d'Ouessant, comme pour finir de manière surprenante un concert qui restera dans la mémoire des murs de la Carène. Anthologique!

Jean Jean

Musiciens:

Miossec (guitare, chant) - Robert Johnson (guitare) - Nicolas Stevens (violon et claviers) - Jean-François Assy voloncelle, basse) - Arnaud Dieterlen (batterie)

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, Im Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


Festival Rock En SeineTribeccaMedsEverybody's GodEverything Youve Come To ExpectThe People Or The GunMarquee MoonWild Live

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration