Accueil > Article

Prince - Sign O' The TimeImage (1987)

Pistes:

Disque 1:

1. Sign Of The Times
2. Play In The Sumer
3. Housequake
4. The Ballad Of Dorothy Parker
5. It
6. Starfish & Coffee
7. Slow Love
8. Hot Thing
9. Forever In My Life

Disque 2:

1. U Got The Look
2. If It Ws Your Girlfriend
3. Strange Relationship
4. I Could Never Take The Place Of Your Man
5. The Cross
6. It's Gonna Be A Beautiful Night
7. Adore

Musiciens :

Prince (basse, guitare, batterie, claviers, chant) - Atlanta Bliss (trompette) - Sheila E. (percussions) - Eric Leeds (saxophone) - Wendy Melvoin (guitare)

Critique:

Janvier 1987 : une information circule parmi les fans de Prince. Ce dernier serait prêt à éditer un triple album, fruit de son intense travail réalisé durant l'année 86, dont une partie avec le groupe The Revolution, dissout quelques mois auparavant.
Pour des raisons commerciales et pratiques, Warner demanda à Prince de réduire ce projet à un double album. C'est ce qui devint Sign O The Times, constitué de seize titres, et qui paru en avril 1987. Les titres non retenus feront la joie des pirates et des fans, qui s'échangeront sous le manteau ces morceaux tout aussi brillants que ceux constituant la livrée finale de l'album.
Véritable apogée de son art musical, Sign O The Times est l'album de Prince encore considéré aujourd'hui comme son meilleur. Chaque titre apporte son lot de superlatifs, prouvant l'ingéniosité et l'audace musicale de Prince, tout en conservant une approche plutôt grand public.
Le disque sera un succès surtout auprès de la critique, car les ventes mondiales s'élevèrent à un peu plus de trois millions d'exemplaires, ce qui à l'époque fut jugé insuffisant pour une star de la carrure de Prince. L'album fut d'ailleurs précurseur d'un déclin commercial initié avec « Parade », l'album précédent, et qui conduira à la séparation brutale de Prince avec la Warner en 1993. Durant les années 90, Prince portera le mot « esclave » (comprendre : de l'industrie musicale) tatoué sur sa joue, avant de se trouver libéré de ses obligations contractuelles en 2000 et de retrouver son nom de Prince.
Mais revenons à l'album, qui globalement offre une diversité de styles magnifiquement maîtrisés par Prince.
D'entrée de jeu, le morceau titre force le respect. Doté d'un groove technoïde porté par une boite à rythmes malicieusement programmée, de slaps de basse judicieusement placés et d'un son de guitare blues époustouflant, le minimalisme apparent du morceau apporte une gravité extrême aux paroles politiques trop rares chez Prince. Le final aux roulements de tambours clôture magnifiquement le morceau.
Amusant morceau rock'n'roll, « Play In The Sunshine » vient contrebalancer le sérieux du titre précédent, avec une joie exacerbée et un final sous forme de fête entre amis. Subitement, nous passons à « Housequake », hommage le plus total au James Brown de la grande époque, mais dans le style Prince avec voix accélérée et effets spéciaux.
« The Ballad Of Dorothy Parker » est un excellent morceau jazzifiant, tout en étant porté par une boite à rythmes dont la programmation laisse rêveur les meilleurs techniciens.
La seconde face du premier disque s'ouvre avec « It », où des paroles hilarantes et salaces à la fois (une autre caractéristique bien propre à Prince) viennent compléter des arrangements minimalistes : une boite à rythmes, quelques nappes de claviers, et un solo de guitare tonitruant vers la fin.
Nouvelle surprise ensuite avec « Starfish And Coffee », morceau à tendance Beatle-esque, presque burlesque, et dans un style inédit jusqu'alors chez Prince ! « Slow Love » poursuit dans la voie des hommages, avec cette fois- ci Sinatra en ligne de mire, tout en étant un clin d'oeil aux plus grands morceaux de Soul Music.
Retour au style définitivement Princier avec « Hot Thing », groove lubrique dans le style James Brown mais dépouillé au niveau d'une boite à rythme et d'un riff de saxophone. Le morceau suivant, « Forever In My Life » est également un classique de la romance, construit sur un décalage produit par erreur entre les choeurs et la voix principale, ce qui apporta une tournure inhabituelle au morceau.
Le second disque s'ouvre avec « U Got The Look », brûlot majoritairement pop en duo avec Sheena Easton. Bien plus avant gardiste, l'étrange ballade « If I Was Your Girlfriend » propose une voix accélérée et un final qui rendent hommage au funk psychédélique de George Clinton. La boite à rythmes imitant les battements du coeur est aussi très bien trouvée.
« Strange Relationship », ensuite, évoque l'Inde avec l'utilisation du sitar. Le rythme est constitué de percussions du plus bel effet, probablement fruit d'un subtil mélange entre des percussions traditionnelles et les boites à rythme électroniques.
Vient alors « I Could Never Take The Place Of Your Man », sublime morceau pop/rock agrémenté d'un long solo de guitare final. Toujours dans le domaine rock total, “The Cross” est une superbe ballade progressive sur fond de paroles évangéliques.
Il ne manquait plus qu'un morceau live pour parfaire ce tableau. C'est le rôle de « It's Gonna Be A Beautiful Night », enregistré lors du légendaire concert du Zénith à Paris, en août 1986. Pendant huit minutes, Prince va construire sous nos oreilles un monstrueux groove jazz/funk ponctué par le Transmississipi rap de Sheila E, livré par téléphone et ajouté en post-production, comme d'ailleurs l'ensemble des voix.
Enfin, « Adore », que l'on aurait pu attribuer aussi bien à Bob Marley qu'à Otis Redding, qu'à The Meters ou à Funkadelic, vient clore ce double album de façon magistrale.

Laurent
Calhoun Square

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, Im Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


Made In JapanBootleg Series vol. 5In RainbowsA Moon Shaped PoolTransgender Dysphoria BluesSurfer RosaLive At The ApolloThe Taking

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration