Accueil > Article

Rolling Stones (The) - Rolling Stones (The)Image

Photo: © Richard E. Aaron

L'histoire épique de l'un des plus grands groupe de rock de tous les temps... peut-être le plus grand... en tous cas, le dernier rescaper de la grande époque du rock.

L'épopée glorieuse…

C'est en 1962 que se forme réellement le groupe, même si la première rencontre de hasard entre Jagger et Richards aura eu lieu deux ans auparavant. C'est Brian Jones qui est vraiment à l'origine, en recrutant Ian Stewart, et en débauchant tour à tour Mick Jagger et Keith Richards. Un lien fort les unis, l'amour, le fanatisme du blues noir. Jones baptise alors le groupe les Rollin' Stones (en référence à la chanson Rollin' Stone Blues de Muddy Waters), qui devient Rolling Stones un an plus tard. Après quelques changements, en 1963, le line-up se dessine proprement, Bill Wyman est à la basse et Charlie Watts à la batterie. C'est aussi l'année de sortie de leur premier 45 tour chez Decca « Come On / I Want to Be Loved ».
En 1964, ils réalisent leur première tournée en tête d'affiche et sortent leur premier album The Rolling Stones (principalement composé de reprises), puis quelques mois après le second, « 12 x 5 » directement n°3 dans les charts. En 1965, le groupe enchaîne sur The Rolling Stones 2 et, aux USA, sur The Rolling Stones Now !. C'est la même année que les Stones enregistrent le mythique Out Of Our Head avec l'incontournable « (I Can Get No) Satisfaction), dont le riff serait sortie des rêves de Richards… Le groupe tourne en Europe, aux States, déchaîne les foules et subit quelques émeutes durant quelques concert chaotiques. En décembre, sort « December's Children ».
Les disques et les succès s'enchaînent avec Aftermath (principalement composé de morceaux de Keith et Jagger) courant 1966, dont la version américaine sera notamment gratifiée de « Paint It Black ». Mais les déboires rock n' rollesques des Stones continuent, et à plusieurs reprises, Keith et Mick sont arrêtés et condamnés pour détention et consommation de stupéfiants (avec Marianne Faithfull, compagne de Jagger, en prime !).

Les années fast !

Le nom des Rolling Stones résonnent déjà comme légende du rock, les Beatles du côté obscur… Mais non contents de leur succès actuel les quelques années à venir allaient presque être les plus prolifiques du groupe. Tout d'abord avec l'enregistrement de Beggars Banquet dont la sortie sera repoussée plusieurs mois du fait de la pochette trop provocante. Il finit par être commercialisé en décembre 1968. L'année suivante, coup de théâtre, Brian Jones est expulsé de groupe et meurt noyé dans sa piscine peu de temps après… Il était de toute façon déjà remplacé par le jeune Mick Taylor. Tous ensembles, ils offrent au défunt un concert hommage à Hyde Park. Dans la foulée, sort un nouveau monstre du rock, un disque titanesque, le sulfureux Let It Bleed. A cours de l'année 1970, les Stones créent leur maison de disque Rolling Stones Records.
En 1971, sort Sticky Fingers, nouveau monument de ces prophètes du rock, avec en prime une pochette dessinée par Andy Warhol. L'inspiration plus que prolifique de la bande de Jagger les poussent une nouvelle fois vers les studio pour l'enregistrement de Exile On Main Street.

« Everybody must get stoned …»

Entre 1973 et 1979, le rythme de vie des Stones façon « sortie d'album, arrestation pour usage de stupéfiants » s'intensifie. Les déboires s'accumulent et ni Goats Head Soup, ni Black And Blue, ni It's Only Rock' N' Roll n'arrivent à atteindre le niveau de perfection des quelques perles passées… Keith Richards collectionne les cures de désintoxication, les condamnations, amendes et autres sanctions pour détention et usage de stupéfiant. Il réussit même à se faire interdire de séjour en France pendant deux ans et évite de peu, en 1977, la prison à vie… La vie du groupe, elle aussi, est tourmentée. Mick Taylor quitte brutalement la formation en 1974, il est remplacé l'année suivante par Ron Wood, ex Faces.

Star Me Up !

En juin 1980, Emotional Rescue voit le jour puis Tatto You en 1981, avec « Start Me Up » dans la track list. Deux ans plus tard, les Stones signent le contrat le plus cher de tous les temps… Un contrat de quatre albums avec CBS qui leur offre 6 millions de dollars par album ! En 1985, Mick Jagger sort son premier disque solo She's The Boss. La même année, Jagger fait un duo avec David Bowie sur « Dancing In The Street ». Mi décembre, leur clavier Ian Stewart décède d'une crise cardiaque.
L'année suivante, Dirty Works sort dans les bacs tandis que des frictions entre Jagger et les siens commencent à apparaître. Le chanteur entend privilégier sa carrière solo. De son côté, Keith accompagne Chuck Berry lors de deux concerts joués pour les soixante ans de ce dernier (Clapton y joue aussi). 1987 marque la sortie du second essai solo de Jagger, dont les scores n'atteignent pas des sommets. Moins d'un an après, Keith enregistre, lui aussi, son premier opus perso Talk Is Cheap. Mais les Stones ne sont pas mort, et Steel Wheels, commercialisé fin août 1989, décroche un nouveau succès dans les charts.

Ten Years… After

Bill Wyman quitte officiellement les Rolling Stones en janvier 1993, tandis que Mick enchaîne sur son troisième album solo, un an avant la sortie de Voodoo Lounge. En 1997, le groupe lance une tournée mondiale qui passera d'ailleurs par le Stade de France en juillet 1998, jouant devant plus de 80 000 personnes.
En 2002, les Stones se lancent dans une nouvelle tournée mondiale pour leur 40 ans de carrière, notamment célébrée par la sortie de Forty Licks, compilation de 36 de leurs plus gros hits… nouveau succès phénoménal ! En novembre 2004, vient tout juste de sortir Live Licks, témoignage de la tournée Forty Licks Tour.

40 ans après leur premier gros tube planétaire, "I Can Get No (Satisfaction)", les Stones reviennent, inépuisables, avec A Bigger Bang, et une tournée à suivre. Le groupe a déjà invité Metallica à les rejoindre sur la scène de San Francisco à cette occasion...


Infos groupe:

Site Web: Rolling Stones

Principaux membres du groupe:

Mick Jagger (chant, guitare, claviers) - Keith Richards (guitare, claviers) - Mick Taylor (guitare) - Brian Jones (guitare, claviers) - Dick Taylor (basse) - Ian Stewart (claviers) - Charlie Watts (batterie) - ...

Discographie Albums :

1964 - The Rolling Stones
1964 - 12 X 5
1965 - Rolling Stones No. 2
1965 - The Rolling Stones, Now!
1965 - Out of Our Heads
1965 - December's Children (And Everybody's)
1966 - Aftermath
1967 - Between the Buttons
1967 - Flowers
1967 - Their Satanic Majesties Request
1968 - Beggars Banquet
1969 - Let It Bleed
1971 - Sticky Fingers
1972 - Exile on Main St.
1972 - Jamming with Edward
1973 - Goats Head Soup
1974 - It's Only Rock 'N Roll
1976 - Black and Blue
1977 - Love You Live
1978 - Some Girls
1980 - Emotional Rescue
1981 - Tattoo You
1983 - Undercover
1986 - Dirty Work
1989 - Steel Wheels
1994 - Voodoo Lounge
1997 - Bridges to Babylon
2005 - A Bigger Bang

Discographie sélective lives :

1970 - Get Yer Ya-Ya's Out!
1998 - Love You Live
2004 - Live Licks

Quelques livres :

1998 - L'intégrale: Les secrets de toutes leurs chansons
2003 - Album Rolling Stones: Autobiographie
2004 - Rolling Stones: une Biographie

Quelques dvds :

2001 - The Stones In The Park
2003 - Bridges To Babylon Tour '97-98
2003 - Four Flicks
2004 - Rock n' Roll Circus

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


World's Strongest ManTranquility Base Hotel & CasinoWe The People Of The SoilBoarding House ReachL'OiseleurFrancis TroubleRare BirdsThe End Of The F***ing World

DERNIERS AJOUTS


La Carene - 17.04.2018La Carne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery BallroomLa Carene - 17.02.2018Interview - 29.11.2017Interview - 13.12.2017AccorHotels Arena - 03.12.2017

ALEATOIRES


The Missing RoomPOP Bercy - 19.06.2007La Carene - 17.02.2018A Moon Shaped PoolFinistériensFrom Here To EternityTill The Sun Turns BlackIt's Time For A Love Revolution

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration