Accueil > Article

Arthur H - Armorica - 09.03.2019Image (2019)

Date et lieu :

 

Armorica, Plouguerneau (29) - 09 mars 2019

 

Live report :

 

Un soir d’hiver sur la RN165. Nous laissons Brest en toile de fond, derrière le haillon, en route pour Nantes, Naoned (débat du jour : Nantes est-elle en Bretagne ? Vous avez trois heures !). Il fait gris, il pleut, les gosses sont agités. Toutes les conditions sont réunies pour passer 3 heures de folie…

 

Deezer nous tend les bras. Je glisse subrepticement « Assassine De La Nuit » en fond, incognito. Comme un hasard qui n’en est pas un. Les premières notes de piano raisonnent avec cet éclat inimitable. Cette voix, rauque et soyeuse marmonne « Oh, tues-moi encore, oh tu me tues, assassine de la nuit ». C’est beau, je suis immergé… dans quelques jours, nous irons voir Arthur H en concert ! D’un coup, la sentence s’abat sur moi, dans mon propre camp : « Je ne suis vraiment pas fan, en plus je ne me fais pas à sa voix ! ». Cassé le requin ! Ma propre femme… Ce monde est tordu.

 

Samedi 9 mars, on retrouve quelques potes dans le hall, traînés ici sur quelques conseils bienveillants. « Euh, on a écouté un peu, j’espère que le bar reste ouvert pendant tout le concert ? ». Le sort s’acharne décidément ! 

 

21h, Arthur monte sur scène armé de son plus beau trio, avec Nicolas Repac à la guitare, aux percussions et autres curiosités, tricoteur et arrangeur aux petits oignons et Raphaël Seguinier à la batterie.

 

Les plus belles surprises sont les plus inattendues, vous connaissez le refrain, non ?  Et ce soir, Arthur a conquis son monde dans une ambiance presque torride. Son univers onirique, entre réalité maquillée et digressions viscérales, a scotché la foule des 700 nord-finistériens à peine houblonnés à la Coreff bio. De grooves endiablés (« Il/Elle », « Tokyo Kiss », « Moonlove Fantaisie ») en ballades enivrantes (« La Dame Du Lac », « Sous Les Etoiles A Montréal »), Arthur trimballe ses petites histoires et délicates joliesses avec une émotion palpable (superbe « Boxeuse Amoureuse »). Son humour heureusement bien perché (il s’amuse de Plouguerneau en Plouguer-yes et élucubre donc sur les antinomies) crée une vraie proximité et des chansons comme « Est-ce Que Tu Aimes » font mouche, bien-sûr. Sans oublier ce fameux petit théâtre, sorte de vaudeville sentimental qui débouche sur un poignant hommage au « grand Jacques »

 

Et cet épilogue gracieux, que dis-je, brillant et tendu comme une belle scène de Jean Becker, « Assassine De La Nuit » (tiens donc !) clôture brillamment une soirée qui met absolument tout le monde d’accord. Même celle qui partage tout aussi brillamment ma vie. Boucle bouclée, sous les étoiles de… Plouguer-yes.

 

Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Everything Not Saved But Lost, Pt. 1CrushingDrift CodeTip Of The SphereHappy In The HollowYarolShiny et Oh So Bright, Vol. 1Anthem Of The Peaceful Army

DERNIERS AJOUTS


Armorica - 09.03.2019Interview - 05.02.2018L'Etage - 26.01.2019Run Ar Puns - 12.12.2018La Carene - 18.11.2018Espace Malraux - 14.11.2018Le Quartz - 27.10.2018Rock Werchter - 08.07.2018

ALEATOIRES


Pronounced Leh-Nerd Skin-NerdFragileLa Carčne - 26.02.2015Interview - 05.02.2018PornographyLes Saisons de PassageBlues FuneralHard Rock Calling

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration