Accueil > Article

Bob Dylan - Zenith - 03.11.2005Image (2005)


Date et lieu:

Zénith, Paris - 3 novembre 2005

Commentaire:

20h32 ! J'arrive en courant dans le Zénith, vous connaissez la circulation dans Paris ! J'étais presque en retard, et Dylan, ponctuel comme un coucou suisse, a commencé son show à l'horaire prévu. Heureusement j'entrais pile poil au moment ou résonnaient les premières notes. Je grimpe 4 à 4 les marches et découvre la scène, garnie dans le fond par un grand rideau rouge.

Dylan était là, de profil, derrière un clavier, entouré de ses 5 musiciens, un chapeau sur la tête ! Sa voix nasillarde, attaquée par le tabac et défoncée par l'alcool m'a paru au début un peu enrouée ! Comme si par moment il avait un chat dans la gorge. (Et je ne parle pas du petit chaton, mais du gros matou a sa mémère !). Ca m'a passablement inquiété parce que comme chacun sait, Dylan en concert c'est quitte ou double ! Soit il est en forme et il vous fait un concert du feu de Dieu, ou alors il a trop fumé la veille et il vous fait un concert... euh ... mauvais ! Ils sont nombres les fans qui se sont dit un soir de concert : J'aurais mieux fait de rester chez moi a regarder les parcmètres. Mais heureusement très rapidement, la voix de Bob s'est éclaircie (Si cela est possible !). Ce vieux monsieur, bien sûr manque un peu de souffle et il ne fait rien pour l'arranger, entre chaque chanson il allait tirer une latte sur sa clope, mais cela ne l'a pas empêché de rugir son "Highway 61" plaquant sur leur siège les spectateurs ! Le concert a été envoyé sur un rythme très Rock n' Roll, pas le temps d'aller pisser entre 2 chansons. Tout le concert a été très Rock, tous les morceaux ont été joués électriques. Il est loin le temps ou Dylan se faisait huer allègrement par une foule choquée de le voir jouer électrique. Du début à la fin, Dylan n'a pas quitté son clavier, ne touchant pas une seule guitare du concert, attrapant de temps en temps un harmonica pour nous donner un solo, accueilli par une clameur dans la salle à chaque fois. Tout ça était trïès statique, Dylan ne bougeait pas, ses musiciens non plus. Mais pourtant, parce que Dylan est un monstre sacré, parce que Dylan est l'apôtre du Folk rock, tout le monde avait les yeux rivés sur scène regardant et écoutant surtout.

Il faut dire que l'immobilité qu'il y avait sur scène était largement compensée par la musique rock et virevoltante. Le grand truc de Dylan c'est de réorchestrer ses chansons en live, ne vous attendez pas à entendre le disque quand vous allez voir Dylan en concert ! Les chansons sont les mêmes et pourtant différentes. Et le petit jeu du public consiste à retrouver le titre des chansons. Hé Merde ! C'est laquelle celle là !? Ce soir là Nous avons eu le droit à : "Maggie's Farm", qui ouvrait le concert de superbe manière, "Tonight I'll Be Staying Here", "I Don't Belive You", "Just Like Tom Thumb's Blues", "It's Alright, Ma (I'm Only Bleeding)", "Girl Of The North Country", "It Ain't Me, Babe", "Highway 61 Revisited", "A Hard Rain's A-Gonna Fall", "Desolation Row", "Like A Rolling Stone" et "All Along The Watchtower".

Il a fait une petite pause, au milieu du concert, juste le temps pour lui de changer de chapeau et d'aller pisser. Et il est revenu. Le rideau rouge derrière s'était ouvert à la façon des vieux théâtres, sur un fond noir qui s'est soudain parsemé d'étoiles quand est arrivé à "Desolation Row". Je ne vous cacherai pas mon émotion à ce moment, c'est sûrement ma chanson favorite de Dylan et ce soir il l'a jouait à la perfection avec son band.

La salle tout le long du spectacle a été calme, une ovation a la fin de chaque chanson, des cris de joie aux premières notes de la suivante. Le mot qui me vient à l'esprit était admiration et respect. Dylan n'a plus rien à prouver à la face du monde. Il est vieux, il n'a pas eu la force ce soir là de toucher une guitare, on sent qu'il n'a plus la forme de ses glorieuses années et qu'il a perdu de son énergie mystique. Mais son aura intacte fascine toujours autant. Elle on l'aime toujours tant, parce qu'il ne cherche pas à cacher son âge, parce qu'il ne balance pas au début de ses concerts un "Bonsoir ! Paris ça va ?". Pour tout ça on l'aime Bobby ! Puis est arrivée la fin, Dylan et ses musiciens sont venus en avant scène, un petit geste de la tête et ils sont sortis. La salle s'est alors enflammée, tapant du pied, criant, applaudissant, et au bout de quelques instants la lumière sur la scène s'est rallumée, et "Like A Rolling Stone" a commencé sous les cris de la foule aux anges d'entendre ce morceau mythique.

Et puis Dylan nous a présenté ses musiciens et "All Along the Watchtower" a été enchaîné tout de suite après pour conclure le show, dans une version électrique et explosive qui n'a rien à envier a la version de Hendrix.

Et voilà c'était fini, et ce soir je suis reparti dans la nuit froide de Paris avec, dans la tête tout plein de ces idées bêtes, de ces trucs marrants, de ces impressions que demain rien ne sera pareil, avec l'impression d'être dans une chanson du vieux Bob.

Nounours

Set list :

1. Maggie's Farm
2. Tonight I'll Be Staying Here With You
3. Tweedle Dee & Tweedle Dum
4. Just Like Tom Thumb's Blues
5. It's Alright, Ma (I'm Only Bleeding)
6. Girl Of The North Country
7. High Water
8. Drifter's Escape
9. It Ain't Me, Babe
10. Highway 61 Revisited
11. A Hard Rain's A-Gonna Fall
12. I Don't Believe You (She Acts Like We Never Have Met)
13. Desolation Row
14. Summer Days
15. Like A Rolling Stone
16. All Along The Watchtower

Musiciens :

Bob Dylan (claviers, harpe) - Stu Kimball (lead guitar) - Denny Freeman (guitare) - Donnie Herron (violon, banjo, electric mandolin, pedal steel, lap steel) - Tony Garnier (basse) - George Recile (batterie)

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Arthur BuckSparkle HardLes Matins Mauves (Qui Font Suite Aux Nuits Blanches)Tell Me How You Really FeelWorld's Strongest ManTranquility Base Hotel & CasinoWe The People Of The SoilBoarding House Reach

DERNIERS AJOUTS


Rock Werchter - 08.07.2018Festival des Vieilles Charrues - 19.07.2018Rock Werchter - 07.07.2018Download Festival France - 15-17 juin 2018La Carene - 17.04.2018La Carčne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery Ballroom

ALEATOIRES


August And Everything AfterMc Cabe's Guitar Shop - 15.08.2015Jimi HendrixThe Sophtware SlumpYear Of The TigerKiss My BloodLive After DeathLa Paloma - 10.02.2016

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration