Accueil > Article

Miles Kane - Colour Of The TrapImage (2011)

Pistes :

1. Come Closer
2. Rearrange
3. My Fantasy   
4. Counting Down The Days
5. Happenstance
6. Quicksand
7. Inhaler
8. Kingcrawler
9. Take The Night From Me
10. Telepathy   
11. Better Left Invisible   
12. Colour Of The Trap

Musiciens :

Miles Kane (guitare, chant, …) - …

Critique :

Miles Kane aurait pu sombrer... mais le jeune anglais brille ici de mille feux. Pas facile d'être dans l'ombre de son ami Alex Turner avec qui il réalise un premier tour de force avec The Last Shadow Puppets en 2008. Scruté comme chaque jeune musicien Liverpuldien, Miles Kane enchaîne peu après avec la sortie du premier album de son groupe, The Rascals. Le soufflé retombe, l'album est quelconque sans être mauvais. Aurait-on une nouvelle fois fantasmé de trop ? Peut-être, en tout cas les Rascals ne survivront pas et éclatent avant même une deuxième chance. Depuis, silence radio jusqu'à l'annonce d'un premier album solo. Exit le groupe, Miles prend les choses en main et affronte la pop sans complexe et ambitionne - sans s'en cacher - de faire honneur à Liverpool sa ville natale et à la musique avec un grand M.

La période de doute post-Rascals est donc révolue, Kane a pris confiance, poussé par Gruff Rhys à entrer en studio suite à l'écoute de ses premières démos. Pour ceux qui en doutaient, Kane est talentueux et répond noblement aux attentes que nous n'avions plus. Colour Of The Trap est un album à tiroirs dans lequel Miles Kane passe son temps à faire volte face entre pop sixties, ballades et rock énergique. Derrière ses origines et ses traits Beatlesiens, le jeune anglais pioche allègrement dans l'histoire du rock (« My Fantasy » renvoie aux T-Rex avec Noel Gallagher aux chœurs) mais sans sombrer ni dans le plagiat ni dans le disque de parfait petit songwriter. Colour Of The Trap est souvent beau (« Counting Down The Days », « Take The Night From Me »), parfois urgent (« Inhaler ») ou sensuel (« Happenstance ») en duo avec Clémence Poésy) et globalement magistral ! Par-dessus tout, Kane confirme qu’il fût certainement aussi important que Turner dans le succès artistique de The Last Shadow Puppets, affichant une solidité mélodique et une imagination débordante autant qu’une précision d’horloger dans les arrangements des douze titres de son premier album solo. Et pour une fois, l’éternel cliché du critic rock évoquant sans retenue le « disque de la maturité » semble bien correspondre à cet étonnant Colour Of The Trap. Un album ambitieux, dense et parfaitement maîtrisé de bout en bout.

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, I’m Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carčne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


Disraeli GearsAmor FatiUkulele SongsWishbone FourVenus On EarthPetits FoursBloom ForeverCity Music

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration