Accueil > Article

Wu Lyf - Go Tell Fire To The MountainImage (2011)

Critique :

1. L Y F
2. Cave Song   
3. Such A Sad Puppy Dog
4. Summas Bliss
5. We Bros
6. Spitting Blood
7. Dirt
8. Concrete Gold
9. 14 Crowns For Me & Your Friends
10. Heavy Pop


Musiciens :

Evans Kati (guitare) - Tom McClung (basse) - Ellery Roberts (chant claviers) - Joe Manning (batterie)

Critique :

WU LYF... ce groupe est un imbroglio. Malgré eux, les jeunes anglais sont devenus en peu de temps un phénomène. Quand on connaît la capacité des médias (notamment anglais) à se faire des films en deux temps trois mouvements, WU LYF a fourni sans s'en rendre compte (à moins que...) le scénario, le décor et les acteurs pour la parfaite fiction. Un nom à dormir debout (World Unit Lucifer Youth Fondation), un style assez subversif, une attitude anti commerciale (à moins que...). Bref, WU LYF pose plus de questions qu'il n'apporte de réponses. Mystère, mystère... Et aujourd'hui, à force de bouder les médias, les Mancuniens ont attrapé la hype, cette saloperie de maladie récurrente chez les jeunes groupes anglais un tant soit peu talentueux.

Bien sûr, tout le monde ne s'y trompe pas, Go Tell Fire To The Mountain - premier album autoproduit des Mancuniens - a de quoi réjouir et faire réagir. Malgré toutes les étiquettes qu'on leur colle au slip, ces mecs ne sont ni les nouveaux Joy Division ni les nouveaux portes paroles de Satan. Juste une bande de jeunes immergée dans la spirale infernale de la création et qui ne demandent qu'à exprimer un talent débordant. Les membres confirment d’ailleurs que WU LYF est avant tout un projet artistique, point barre. Et le meilleur dans tout cela, c'est qu'ils ont du style. Un vrai style. Le disque, enregistré live dans une église, sonne comme une messe gothique distillant une pop maternée de new wave et supportée par un clavier omniprésent et une rythmique tribale. C'est plutôt bien construit et, finalement, en disséquant leur musique, tout cela sonne assez contemporain. Le plus marquant, la voix écorchée (euphémisme) voire clairement gueularde d'Ellery Roberts, donne une force à des paroles forcément sombres. Tous ces détails confèrent au projet WU LYF un aspect résolument décalé, original et intéressant. Mais objectivement, Go Tell Fire To The Mountain risque de subir l’érosion du temps, manquant certainement de diversité et de quelques titres fondateurs essentiels aux plus grands disques. WU LYF offre une belle entrée en matière et c’est déjà suffisant pour qu’on en parle en bien.

Note Rocklegends : 3½ /5

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


FLIGHTEarthHeaven To A Tortured MindThe New AbnormalCoups BasThe Night ChancersGigatonYou Know, I’m Not Going Anywhere

DERNIERS AJOUTS


Une Bonne CarcasseCabaret VaubanCasino de Paris - 04.02.2020Run Ar Puns - 31.01.2020La Carene - 15.11.2019La Carčne - 30.10.2019Interview - 13.09.2019Jeudis du Port - 15.08.2019

ALEATOIRES


A Flourish And A SpoilThat's Not What I HeardThe FirmCabaret Vauban - 04.05.2010Them ChangesTake It From The Man !RegenerationThe Far Field

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration