Accueil > Article

The Black Keys - L'Olympic - 16.03.2011Image (2011)

Crédits :

Jables42

Date et lieu :
 
Olympic, Nantes - 16 mars 2011

Commentaires :

Une grande première pour Rocklegends à l'Olympic... Car, en réalité, il n'y a pas que le contenu qui compte, le contenant a aussi son importance. Ici l'écrin est parfait, les lettres gravés à l'ancienne au dessus de l'entrée en disent long sur l'histoire et le vécu de la salle... un ancien cinéma et une ancienne supérette paraît-il. Bien-sûr, la salle transpire le rock et les vibrations avec son côté intemporel, ses petits bars dans le fond et le sous-sol... Alors pourquoi doit-elle fermer au profit de ces satanées nouvelles salles trop lessivées ? Mystère...

 

Arrivés durant le set de Birds Are Alive, on tombe nez à nez avec un mec seul avec sa gratte et sa petite batterie. Un cinglé - dans le bon sens du terme - qui joue seul du bon vieux blues rock à coups de slide et de riffs. Le niveau est élevé, très élevé, excellent musicien avec une voix vraiment pas dégueu. L'entrée en bouche parfaite avant les Black Keys. Chapeau man, see you next time.

Malgré un climat relativement printanier, les Black Keys n'étaient clairement pas venus cueillir des pâquerettes dans les campagnes nantaises. Le lendemain de son concert à l'Olympia, le duo de l'Ohio donnait sa dernière date française sold out à l'Olympic avant l'annulation de plusieurs de ses concerts en Europe dont Lille... Fatigue oblige et, après le show, on comprend pourquoi.

21h30 pétante, Dan Auerbach et Patrick Carney enfourchent leurs montures et balancent une première rafale de son avec « Thickfreakness » qui fait froid dans le dos. Mais merde, ils sont combien pour foutre un bordel pareil ? euh deux ! C'est soirée acouphènes ce soir, distribution gratuite à tous les étages. Ils sont donc là, à deux pour le moment, vieux claviers et tentures dans le fond, gonflés à bloc pour livrer bataille pendant un (court) set de 1h15. Complètement perchés dans leur trip, le duo se connaît parfaitement et donne un show profond et électrifié. Dan assume majestueusement la guitare rythmique et solo ainsi que le chant tandis que Patrick se décarcasse, façon Ducros, à la batterie. Ce type est un allumé des fûts, qu'il bastonne comme un bûcheron manquant de se fracasser les poignets à chaque frappe. En plus de sa capacité à bien occuper la scène, Dan Auerbach livre un set aussi impressionnant à la guitare qu'au chant. En clair, ce type a une putain de voix, soul et bluesy, avec feeling en prime et une vraie technique. On sent une certaine forme de timidité chez lui, qu'il ne masque plus derrière sa grosse barbe disparue, mais qui s'estompe au fur et à mesure qu'il enchaîne et déchaîne ses riffs assassins.

Le public - composé de vieux briscards avec rouflaquettes taillées en biais et de bobos impatients d'entendre « Tighten Up » - est déjà en ébullition devant tant de puissance. Les morceaux s'enchaînent comme chez le boucher, à la file, offrant un répertoire garage bluesy incandescent. Sur six ou sept titres (du dernier album), le duo se paye même le luxe de se faire accompagner d’un bassiste et d’un clavier, parfaits pour donner un peu de profondeur quand il en faut. Du coup, là où on appréhendait une certaine forme de lassitude sur la durée eu égard au style et au format binôme, on se rend vite compte que 80% des titres joués ce soir sont des hits potentiels : « Girl Is On My Mind », « Stack Shot Billy », « Everlasting Night », « Tighten Up » ou encore l'excellent « I Got Mine » pour clôturer le set. Le rideau est tombé, BLACK KEYS clignote en gros dans le fond et le rappel, certes court mais intensif avec « Sinister Kid » et « Your Touch » sonne la fin. Au final, le seul petit regret reste le son un poil trop fort… mais c’est bien parce qu’il fallait trouver quelque chose à redire. Les Black Keys sont entrés dans une nouvelle dimension, découverts par le commun des mortels. Tant mieux pour eux et, je n'espère pas, tant pis pour nous. In your face guys !

Jean Jean

Setlist :

1. Thickfreakness
2. Girl Is On My Mind
3. The Breaks
4. Stack Shot Billy
5. Busted
6. Act Nice and Gentle
7. Everlasting Light
8. Next Girl
9. Chop and Change
10. Howlin' For You
11. Tighten Up
12. She's Long Gone
13. Ten Cent Pistol
14. I'll Be Your Man
15. Strange Times
16. I Got Mine

Rappel :

17. Sinister Kid
18. Your Touch

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


For EverMichael Nau & The Mighty ThreadRaise VibrationCoup De GraceMove Through The DownArthur BuckSparkle HardLes Matins Mauves (Qui Font Suite Aux Nuits Blanches)

DERNIERS AJOUTS


Rock Werchter - 08.07.2018Festival des Vieilles Charrues - 19.07.2018Rock Werchter - 07.07.2018Download Festival France - 15-17 juin 2018La Carene - 17.04.2018La Carčne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery Ballroom

ALEATOIRES


Second ComingDark HorseBroken BrightsBlackstarLed Zeppelin IKeep Moving (EP)Marquee MoonDown The Way

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration